Branly

Présentation

La parabole était initialement un projet de radiotélescope, optimisé sur la fréquence de 1420.405 MHz qui correspond à celle de la raie de l’hydrogène

Cette parabole de 10 mètres de diamètre est installée sur une monture équatoriale. Ce qui nécessitera une conversion des données et un logiciel dédié pour un usage radioamateur et de poursuite d’astres.

Elle est constituée d’un réflecteur en grillage de fil inox d’1mm, taillée pour la bande des 21cm car le côté des carrés – la maille en quelque sorte – fait 1/10 de longueur d’onde.

Il y a quelques trous dans le maillage mais rien de bien grave.

On peut espérer un comportement optimum sur la bande amateur des 1.2 GHz (23 cm).

La taille du maillage par contre influencera l’exploitation des différentes fréquences amateur lors de la montée en fréquence. La bande amateur des 10 GHz impliquera peut-être un remaillage plus fin de la parabole, sous peine d’une perte importante de gain.

La structure porteuse du maillage de la parabole est en inox et en assez bon état.

5 Mars 2011

J’ai réussi, grâce à la rotation réussie de la parabole ce jour, à prendre une photographie de l’intérieur du cornet. On visualise bien le dipôle 21 cm.

branly_source21cm_500

Les sources

Pierre Burgun F1PLX nous a présenté ses idées lors d’une conférence ARP le 7 novembre 2007, suite à la réunion du groupe parabole de l’ARP à la Pitié-Salpétrière, avec 17 membres présents.

Les deux axes prioritaires sont la recherche de solutions pérennes et la fourniture de données exploitables par l’ARP.

Une présentation de l’état des lieux a été suivie des travaux d’évaluation avec des options techniques.

Des mesures de bruit ont été réalisées à proximité du site par une camionnette équipée d’antennes et d’un banc de mesure professionnel Rhode et Schwartz mis à notre disposition, entre 1 GHz et 10 GHz, et effectuées par un professionnel de la mesure à ces fréquences. Conclusion: c’est bruyant, très bruyant.Cela ramène à la réalité et nous rappelle que nous sommes en plein Paris avec sa pollution radioélectrique…

Heureusement, les simulations de bilan de liaison radioélectrique sur des logiciels professionnels ont permis de vérifier que la réception était possible.

Deux tendances se sont dessinées parmi les propositions:

Tenir compte du diamètre de 10 mètres de la parabole et l’exploiter en totalité. Certains proposaient de laisser l’axe central actuel, d’autres de mettre une source en fond de la parabole (Cassegrain – voir schéma)

branly_1

D’autres proposaient un usage séquentiel d’une seule source, 3 mois un type de source pour une activité dédiée, puis remplacement une autre source pour une autre thématique, etc…

  • Avantages : tirer profit du gain maximum lié au diamètre ce qui permet de recevoir des signaux très faibles.
  • Inconvénients : plus c’est grand plus c’est bruyant, d’où le rapport signal sur bruit pas forcément favorable selon les fréquences employées. L’usage séquentiel de sources interchangeables nécessite une intervention (camion nacelle, démontage, montage, réglages). La solution d’un barillet est également envisageable. La solution « Cassegrain » aussi, mais nécessite de modifier le fond de la parabole.

branly_2

Diminuer la surface utile en installant des sources sur le côté de la parabole, en « offset » ce qui permet d’illuminer la parabole sur environ 3 mètres de diamètre.

  • Avantages : présence simultanée de plusieurs sources. Des simulations ont été réalisées avec des sources étroites 1 GHz, 10 GHz et des sources larges bandes de 50 MHz à 40 GHz.
  • Inconvénients : chaque source équivaut à l’usage d’une parabole de 3 mètres et donc avec moins de gain.Il faut aussi remailler la parabole par un grillage de maille plus petite lorsque l’on monte en fréquence mais uniquement sur la surface illuminée. (voir schéma)

Après débats, la conclusion est heureuse pour tous: ces deux utilisations sont possibles simultanément.

Etapes incontournables : mécanique, électrique et installation de l’interface électronique et logiciel de pointage de la parabole.

Premier objectif : faire avec l’existant, la source sur l’axe central actuel : solution de bon sens, la plus rapide et la moins chère, constater la réception de données même par rotation mécanique, dès que nous aurons les fluides et l’installation du shelter radio. Changement éventuel de la source existante si nécessaire par une neuve.

Second objectif : monter en puissance par l’ajout de sources supplémentaires « offset » fixées latéralement le long de la parabole qui permettront une extension de la couverture hertzienne. Avantages: les solutions se succèdent et sont validées, fractionnement en termes de ressources temps et pécuniaires.

Troisième objectif : les liaisons et expérimentations amateurs.

Ces deux solutions pérennes n’empêchent pas un usage séquentiel thématique.

Un grand merci tout particulier à Pierre F1PLX 93 pour le gros travail d’évaluation.

Publicités