Observations de la Lune

L’orientation du radiotélescope a été progressivement calibrée avec précision sur différentes radiosources. Lors d’un transit le diamètre apparent de la Lune n’est en ce moment que de 30’28,6″ pour être précis. Par rapport au lobe de l’antenne (1,2 degrés à 3dB) cela représente un peu moins de la moitié. Sur l’écran de Cartes du Ciel les réticules ont été configurés avec des cercles de 0,6 et 1,2 degrés.

Diamètre apparent de la Lune vu à travers le réticule 1,2 degrés (grand cercle) de Cartes du Ciel

Lorsque l’antenne est dirigée vers la Lune la largeur du lobe de l’antenne du radiotélescope fait qu’une partie du rayonnement qui est capté provient de la région du ciel qui est autour. Il est possible que cette région soit « bruyante » ou « silencieuse ». Les images suivantes montrent un signal à la fréquence de la raie hydrogène H1 autour de la Lune (fond diffus).

Dans une autre direction du ciel plus « froide » on ne note presque pas de signal autour de la fréquence de la raie H1.

Densité de flux d’une région « froide » du ciel (AD 10:00 DEC 48°52′)

En effectuant le rapport entre le signal reçu avant et pendant le transit de la Lune il est possible d’éliminer le fond diffus et de ne garder que le rayonnement en provenance de la surface Lunaire.

Densité de flux rayonné par la lune sur 21cm (graphe F6CNB / N5CNB)
Ajustement du signal de la Lune (crédit : N5FXH)