Au jour le jour …

Pensez à rafraîchir votre navigateur. (L’actualiser avec la flèche courbe de la barre de menu du navigateur) afin de mettre à jour la page ci-après sinon vous ne lirez pas les dernières informations.

Contrairement à un télescope optique qui capture la lumière des objets célestes, le radiotélescope de la Villette peut observer le ciel de jour comme de nuit. Si le rayonnement reçu par l’antenne est également de nature électromagnétique, il ne se situe pas dans le domaine visible, mais à une longueur d’onde différente qui est celle des ondes ou fréquences radioélectriques centimétriques bande L (21 cm ou 1400 Mégahertz).

Les signaux captés par l’antenne dans une direction précise se traduisent le plus souvent par une très faible augmentation du bruit reçu par le récepteur dans une bande de fréquence étroite (raie hydrogène H1) ou large (radiosources) ou très brève qui se répètent très régulièrement (pulsars).


01 février 2023 – réception du transpondeur SARSAT de satellite GPS Galileo

Rappelons que pour recevoir des satellites nous utilisons l’antenne et le préamplificateur en tête du radiotélescope hors bande par rapport aux spécifications pour la bande hydrogène. L’écart de 124 MHz (1544-1420) atténue certainement le signal qui est en partie rattrapé grâce au gain considérable de l’antenne. Le pire est évité en utilisant une descente coaxiale qui contourne le filtre à bande étroite centré sur la bande radioastronomie. Mais celui qui ne tente rien n’a rien donc l’essai de réception de satellites GPS à orbites moyennes a été tenté. Pourquoi ne pas choisir des satellites à orbites basses dont les signaux seraient plus forts ? Ceux-ci défilent beaucoup trop vite et la motorisation du radiotélescope ne pourrait pas suivre. Pour orienter le radiotélescope vers un satellite GPS les choix suivants ont été faits.

La « manip » utilise simultanément trois logiciels dont deux sont chez l’observateur et un seul sur place à la Villette : 1) l’application de poursuite de satellites Gpredict qui calcule les orbites et détermine l’orientation à donner aux antennes en Azimut (Az) et Elévation (El) ; 2) un logiciel en Python qui reçoit de Gpredict sur un port local TCP à cadence régulière les coordonnées altazimutales (Az, El), les convertit en coordonnées équatoriales et les envoie via une connexion Internet au serveur INDI sur le site du radiotélescope. 3) le serveur INDI retransmet les requêtes d’orientation en coordonnées équatoriales (Ascension Droite AD, Déclinaison DEC) au pilote logiciel du radiotélescope. Finalement le serveur INDI dialogue avec le pilote logiciel qui commande les moteurs d’AD et DEC. S’agissant de faire des changements d’orientation de faible valeur pour suivre les satellites la fréquence des commandes est limitée.

Si l’observateur n’est pas comblé par cette partie de la manip il peut encore ouvrir Cartes du ciel pour visualiser le réticule du radiotélescope sur la voute céleste !

L’image composite ci-dessous montre une copie d’écrans des trois applications : Gpredict avec les coordonnées du satellite GPS Galileo GSAT0209 (PRN E09) et l’orientation de l’antenne du radiotélescope ; au milieu le navigateur est connecté au WebSDR.f4klo.ampr.org:8901 qui diffuse la bande de fréquence des satellites Galileo. On peut voir la chute d’eau du signal du transpondeur SARSAT embarqué dans le satellite GPS qui retransmet les balises de détresses 406 MHz ; en bas l’écran affiche les informations du logiciel Python interface entre Gpredict et le serveur INDI.

Un radioamateur ne peut être totalement satisfait s’il ne peut décoder les informations diffusées par les balises des satellites. Mais cela est une autre histoire.

30 janvier 2023

Bonjour à tous,

Notre président (Bernard – F6BVP – AI7BG) est toujours prompt à mettre en avant le travail de ses petits copains, mais il parle rarement de ce qu’il a réalisé. Alors, c’est moi, qui vais vous raconter ce qu’il a fait !

Depuis longtemps, Bernard avait envie de reprendre les données de Gpredict pour faire du suivi de satellite avec le radio-télescope. Bon, pour être honnête, on ne pourra jamais suivre un satellite en orbite basse proche du zénith car la vitesse apparente du satellite est beaucoup trop élevée; quand on positionne le radio-télescope dans une direction, il faut garder à l’esprit que ce sont des tonnes qui se déplacent… Donc tout cela reste très lent !

Le premier problème a été de comprendre le protocole de communication de Gpredict avec son interface rotor. Ca n’a pas été simple (notre ami Yann c’est cassé les dents dessus), car ce protocole est bidirectionnel : Gpredict envoie les coordonnées (AZ/EL) du satellite, mais il attend en retour la position de l’antenne à ce moment là. Rien à voir avec l’asservissement de position, mais si Gpredict ne reçoit pas de réponse, il considère que l’interface rotor n’est plus actif, et il coupe la communication…

Le deuxième problème a été de convertir les coordonnées altazimutales  en coordonnées équatoriales qui sont les seul repère de coordonnées acceptées par le pilote de la parabole pour initier un déplacement. Là, Bernard a repris des logiciels écrits par notre ami François-Xavier (N5FXH) mais tout n’a pas été simple pour autant.

Enfin, il faut envoyer des commandes à intervalle régulier pour suivre la trajectoire du satellite. Au départ, le radio-télescope ne fonctionne pas comme cela : On lui donne les coordonnées d’un objet, et une fois arrivé en position, on active un moteur de poursuite pour compenser la rotation de la terre. Sur le papier, tout va bien, seulement un satellite a un mouvement propre qui n’est pas négligeable !

Aujourd’hui, Bernard est en train de mettre la touche finale sur ce programme qui va nous permettre de suivre des satellites, est c’est une nouveauté importante dans cette aventure ! 

Pour ceux qui suivent nos essais depuis le début, ils se rappelleront certainement qu’à une époque, nous essayions de recevoir les signaux SARSAT de satellites quand ils passaient proche du zénith (a ce moment là, la parabole était bloquée dans cette direction). Avec le nouveau programme de Bernard, nous allons pouvoir suivre ces satellites pendant plusieurs heures. Largement le temps d’enregistrer les messages de ces satellite, et de décoder les informations contenues dedans. 

En résumé : pour ceux qui sont familiers avec GNU-Radio, vous pouvez venir compléter l’équipe pour ouvrir une nouvelle activité qui n’avait pas été prévue au départ. 

A bientôt pour la suite de nos aventures 

Patrick F1EBK / W6NE (secrétaire de Dimension Parabole)

29 janvier 2023 – développements logiciels

Le site temps réel du radiotélescope s’enrichit de jours en jours. Rémi F6CNB a complété le menu avec de nouvelles fonctionnalités de pilotage du radiotélescope qui s’ajoutent aux différentes modalités de ciblage de radiosources. La copie d’écran suivante montre en particulier le tableau de bord.

Rappelons que le site temps réel f4klo n’est accessible qu’aux membres de l’association ayant obtenu l’autorisation après formation initiale.

En attendant cette qualité les candidats à l’usage du radiotélescope peuvent s’entraîner sur un simulateur qui se comporte exactement de la même manière que le radiotélescope à ceci près qu’aucune observation de radiosource n’est évidemment possible avec cette machine virtuelle. Tout est expliqué sur cette page.

19 janvier 2023 – sur le site temps réel du radiotélescope

Rémi F6CNB / N5CNB a rajouté au site temps réel acq.fklo.ampr.org le contrôle total de l’orientation et des paramètres de réception du radiotélescope pour la réalisation d’observations de transits de radiosources. La programmation d’observations est réservée aux personnes autorisées membres de l’association.

Rémi vient d’ajouter le soleil à la liste des cibles astronomiques observables dans le menu transit. L’intensité du signal est telle que les mesures ne sont pas très entachées de bruit et donc les écart-types à la moyenne sont très faibles.

Au contraire le signal radio de virgoA* est assez faible et donc bruité. Il se distingue cependant significativement du bruit de fond.

Le site temps réel f4klo.ampr.org est accessible à tous et permet de visualiser en direct l’orientation du radiotélescope, l’état et l’historique récent des observations en cours.

Puissances et fréquences des signaux de Cygnus A+X

15 janvier 2023 – Florilège de transits effectués par Rémi F6CNB / N5CNB

Lors de la mise au point des nouvelles procédures automatiques sur le site temps réel de F4KLO Rémi F6CNB / N5CNB a procédé à une série d’observations de transits de radiosources : Cas-A, Taurus-A, Omega, Orion-A. Le signal de Virgo-A est particulièrement faible et entaché d’un pic parasite survenu probablement à l’allumage du moteur au moment du renvoi de l’antenne en position de parking.

L’option transit sur acq.f4klo.ampr.org permet maintenant de sélectionner la source, positionner la parabole , lancer, traiter et retraiter l’acquisition. Il n’y a pas besoin du tunnel ni de carte du ciel.

François-Xavier N5FXH a expérimenté un nouveau mode d’observation mixte qui consiste à effectuer un début de transit suivi par une poursuite et une fin de transit d’une radiosource. Ceci a le mérite de bien distinguer le signal de la source (plateau) du bruit de fond.

9 janvier 2023 – Rémanent de super nova Gamma-Cygni

Cette image résulte d’une mosaïque de 195 observations centrées sur le rémanent de supernova Gamma-Cygni effectuées le 17 décembre 2023. François-Xavier N5FXH a dessiné la carte en utilisant un nouvel algorithme d’interpolations linéaires.

7 janvier 2023 – Pendant les travaux le radiotélescope reste ouvert !

La formule est connue pour les boutiques. Elle s’applique assez bien au projet de restauration du radiotélescope. Deux des mebres les plus actifs de l’équipe sont en déplacement l’un au Texas l’autre dans les Alpes Maritimes. Cela n’empêche pas de continuer, comme nous l’avons toujours fait, de travailler à distance sur les applications logicielles. Un des modes de présentation des résultats des observations se fait sous formes de cartes RA/DEC (Ascension Droite / Déclinaison). Les observations se faisant point par point il faut procéder à des interpolations pour dessiner une carte avec surface continue. François-Xavier N5FXH vient de reprendre les observations de Cygnus A+X de janvier 2021 avec un nouvel algorithme d’interpolations pour dessiner les cartes RA/DEC.

Cartographie de la région de Cygnus A+X dans la bande radio du signal hydrogène H1
Carte RA/DEC Cygnus A+X fréquences hydrogène H1 exclues.

Sur la carte qui montre la distribution de la source de rayonnement radio dans la bande de fréquence étudiée après filtrage du signal de la raie hydrogène on distingue mieux la radiosource Cygnus X.

6 janvier 2023 – Observation du transit « stop-and-go » de VirgoA*

François-Xavier N5FXH et Rémi F6CNB ont mis au programme l’observation de la radiosource VirgoA* alias M87 déjà observée il y a presque un an. C’était l’occasion de tester l’efficacité de la nouvelle acquisition en continue programmée par Rémi et une application Python de « Stop-and-Go » rapidement mise au point par François-Xavier. Pour faire simple il s’agit de réaliser un transit c’est à dire d’orienter l’antenne dans la direction qui sera celle de la radiosource plusieurs minutes à l’avance et d’arrêter le moteur de poursuite. Dans ces conditions, la rotation de la Terre (1 degré d’angle en 4 minutes) provoque le défilement du ciel et la radiosource finit par passer dans le faisceau de l’antenne. A ce moment le moteur de poursuite est enclenché pendant plusieurs minutes afin de suivre M87 et de recueillir plus de signal, en l’occurrence du bruit qui se superpose au bruit de fond de la région du ciel. Après un certain temps le moteur de poursuite est de nouveau arrêté et le défilement reprend.

Pseudo transit de VirgoA* avec poursuite interposée

L’instant d’acquisition du signal de VirgoA* (étoile bleue) se traduit par une augmentation régulière du signal. Il est suivi par un plateau bruité légèrement ascendant pendant la poursuite dont le début est marqué par une flèche rouge et la fin par la flèche verte. A l’arrêt du moteur de poursuite la radiosource quitte l’axe du radiotélescope et son signal diminue jusqu’à la sortie marquée par une étoile orangée. Pendant la poursuite le bruit de fond qui se superpose au signal de VirgoA* augmente ce qui fait que le niveau n’est pas en plateau. Le petit rebond à l’arrêt de la poursuite pourrait traduire un défaut de visée du maximum de la radiosource. Les paramètres d’acquisition sont précisés dans la page de M87.

4 janvier 2023 – Observation du transit de Cassiopée CasA*

Remote access refresh every 60s
Dish Position on 2023-01-04-17:21:11
Declination = 058.97° , Hour angle = 000.00°
Elevation = 79.92° , Azimuth = 000.00°
Local Sidereal Time = 0.446577 h, Greenwich Sidereal Time = 0.287387 h
Radial Velocity = 10.236 km/s

Le cercle rouge montre l’orientation du radiotélescope sur la carte du ciel
Carte montrant le changement de déclinaison du radiotélescope pour suivre le transit de CasA*
Spectre de fréquence du signal global reçu dans la bande 1417-1421,5 MHz
Spectres de l’émission de CasA* et de la raie H1 de l’hydrogène neutre galactique

Les spectres de H1 (bandes verticales de forts niveaux autour de 1420 MHz) présente différentes fréquences supérieures à celle de la raie hyperfine de l’hydrogène en raison de l’effet Doppler en rapport avec les vitesses relatives des atomes d’hydrogène par rapport au radiotélescope.

Vers la 60ème minute, la bande jaune-bleu-ciel horizontale qui traverse tout les spectres calculés traduit un rayonnement radio continu, autrement dit sans longueur d’onde où l’émission serait privilégiée, de la radiosource Cassiopée A*.

Puissance du signal (hors H1) de CasA* lors de son transit dans le faisceau de l’antenne du radiotélescope

4 janvier 2023 – Actualisation de la procédure d’observation par Rémi F6CNB / N5CNB

3 janvier 2023 – Nouvel enregistrement du pulsar PSR B0329+54

Rémi F6CNB / N5CNB est déjà au Texas au moins par l’esprit puisqu’il nous a gratifié du message suivant : « Good Morning Dimension Parabole, rien de mieux qu’un petit pulsar pour se réveiller. (Le problème de saut d’acquisition semble résolu moyennant la réduction de la fréquence d’échantillonnage et l’augmentation de priorité du process). »

L’axe horizontal représente une période de survenue des « pulses » du pulsar (msec)

Mise en évidence avec une période apparente du pulsar plus précise :

Si l’on trace une ligne rouge suivant la survenue régulière du « pulse » la ligne est plus verticale dans l’image de droite. Ceci signifie que la phase du pulsar demeure identique dans le temps car la période d’observation 0.71455745 secondes se rapproche plus de la période apparente du « pulse » du pulsar que lors de l’analyse effectuée avec une période de 0,714555 secondes dans la figure de gauche. Effet Chklovski qui s’apparente à l’effet Doppler ?

Lire les paramètres de réception et d’analyse récemment mis au point par Rémi F6CNB.

François-Xavier N5FXH a utilisé les informations données sur le site du Portugal Amateur Radio Astronomy Center en particulier le document de Michiel Klaassen pour la correction de période et dessiner les résultats d’analyse présentés ci-dessus.

2 janvier 2023 – Interventions diverses au radiotélescope

Les habituels intervenants, Rémi F6CNB, Patrick F1EBK et Bernard F6BVP se sont rendus au chevet du radiotélescope pour le remettre en fonction. En effet l’année a commencée par la séquence récurrente de blocage-déblocage du radiotélescope. Rémi et Patrick ont bien travaillé ce matin en débloquant à la main la sécurité ce qui a rendu sa mobilité à l’axe de déclinaison. A eux deux ils ont réglé la butée mécanique un peu plus au nord ce qui fait que l’observation de Cassiopée-A sera de nouveau possible. Le pilote logiciel possède également une sécurité en deçà de la sécurité matérielle qui ne devrait plus être atteinte…

Cette puissante radiosource intéresse Rémi F6CNB pour faire des mesures avec la nouvelle procédure d’acquisition sur le site temps réel pendant de longues durées, jusqu’à trois heures sans trous.

Rémi a également diminué la fréquence d’échantillonnage et corrigé une erreur de l’horloge du SDR Adalm Pluto dont le réglage usine pour compenser l’erreur de l’horloge était resté validé malgré l’adoption d’une source GPS externe. Il reste quelques réglages à faire et les pulsars ne devraient plus pouvoir échapper à nos observations.

Une clé USB a été programmée avec un système Windows 10 pour l’installer sur le nouveau PC moyen tour destiné au trafic HF. Le PC simulator2 s’est vu attribuer une adresse provisoire dans le réseau HAMNET en 44.7.2.54

Bernard a constaté une panne sur le Raspberry Pi simulateur qui est peut-être du au convertisseur USB-TTL. Les deux ports ttyUSB0 et ttyAMA0 sont rebouclés l’un vers l’autre par un cordon externe de manière à faire répondre le logiciel simulEHN.py aux commandes du pilote INDI. Des adaptateurs de remplacement ont été commandés.

décembre 2022 – l’agenda du radiotélescope est bien rempli

27 décembre 2022 – Source septum dans les locaux d’Electrolab à Nanterre

Présentation du boîtier destiné à abriter le préamplificateur et son relais de protection

26 décembre 2022 – Nouvelle observation du pulsar PSR B0329+54

C’est en 1967 que Jocelyn Bell a découvert le premier pulsar. En 1967, examinant les enregistrements du radio-télescope, Bell remarque un signal différent des signaux radioastronomiques connus, dont la position, sur la sphère céleste, semble constante et dont les pulsations, environ une par seconde, sont régulières.

Le 25/10/2021 Rémi et François-Xavier avaient enregistré avec le radiotélescope des signaux qui ont permis à Jean-Jacques F1EHN d’identifier le pulsar PSR B0329+54. Le nom correspond respectivement à la longitude et à la latitude galactique de l’objet.

Aujourd’hui François-Xavier N5FXH et Rémi F6CNB / N5CNB ont décidé de tenter de recevoir de nouveau le pulsar, ce qu’il n’avaient plus réussi à faire depuis 2021.

Les calculs de Rémi sont illustrés par les deux images suivantes. Ce faisant Rémi identifie deux problèmes. Le premier est que la stabilité en fréquence du récepteur SDR est moins bonne que prévue. Le second problème est une erreur de dimension d’une variable dans son programme qui entraine une erreur de calcul. L’asservissement de l’oscillateur local du SDR par une horloge dérivée de la réception d’un signal GPS ultra précis corrigera le premier point. Le second est résoluble une fois identifié.

François-Xavier a procédé a ses propres calculs sur les données brutes des enregistrements. Les figures sont produites avec le logiciel 3pt de Michiel Klaassen.

19 décembre 2022 – travail du boîtier pour le préamplificateur et le relais

Un boîtier en aluminium fourni par Zenos d’Electrolab abritera le préamplificateur et le relais de réception de la source destinée à la réception de la bande EME et à la radioastronomie. Patrick F1EBK / W6NE effectue les perçages pour le passage de la prise N, du câble coaxial et des câbles d’alimentation.

La fixation du boîtier sur la source septum va nécessiter le démontage de celle-ci qui passe par le dévissage d’une grand nombre de vis …

18 décembre 2022 – Observation du SNR Gamma-Cygni

Transit réalisé par François-Xavier N5FXH. Cette figure resemble beaucoup à celle dessinée avec les précédentes observation de 2021. Voir la page de résultats de l’observation de Cygnus A.

Nous pensions avoir enregistré en 2021 Cygnus A et Cygnus X, mais il semble que ce soit plutôt le SNR G078.2+02 qui est plus complètement observé ci-dessous.

17 décembre 2022 – Observation du SNR Gamma-Cygni

Carte 1400 MHz du SNR G078.2+02 Gamma-Cygni (plot N5FXH)

15 décembre 2022 – Observation d’un transit de la région du SNR Gamma-Cygni

Le radiotélescope a été positionné à la déclinaison du SNR G078.2+02 et à l’ascension horaire qui correspondra à l’ascension droite de la radiosource quinze minutes plus tard. Le mouvement de rotation de la Terre amène donc progressivement la radiosource dans l’axe du faisceau du radiotélescopece qui permet d’enregistrer le niveau du signal radio pendant le temps du transit de SNR G078.2+02 jusqu’à trente minutes au total.

Conditions d’observation sur la page Transit de acq.f4klo.ampr.org :

G078.2+02.1
Center Frequency: 1418750000 Hz
Sampling Frequency: 1000000 Hz
BandWidth: 750000 Hz
Acquisition time: 1800 s
Number of samples: 1800000000
Gain: 28.0 dB
NFFT: 8192 pts
Integration time: 120 s
_20221215142119
Filename: /var/www/html/record/f6bvp_20221215142119_28.0_1418.75_1_0.75_1800.cs16
Check saturation (I and Q range -2048 to 2047):
IMax = 449, IMin = -559, QMax = 458, QMin = -617, IOffset = 9.47289e-06, QOffset = 5.6004e-06, Saturation = 0

L’image a été retirée car le signal n’était composé que de bruit…

14 décembre 2022 – Neige sur le radiotélescope – usinage

La météo l’avait prévu. Il a légèrement neigé ce matin sur le radiotélescope.

Ces derniers jours Patrick F1EBK a continué l’usinage de fixations des tubes supports de la future source double bande L et UHF radioastronomie et EME. Le barreau est en POM une matière plastique qui constituera un noyau central glissé à l’intérieur des tubes de 40 mm en aluminium afin de les consolider au niveau des colliers de serrage.

13 décembre 2022 – Observation de deux nouveaux transits de W44

Dans le but d’optimiser la procédure de traitement des signaux des radiosources deux nouveaux transits consécutifs de W44 ont été programmés autour de l’heure de culmination du rémanent de supernova dont le signal de 240 Jy à 1GHz est proche du seuil de sensibilité actuel du radiotélescope.

Les paramètres d’acquisition choisis sont les paramètres par défaut du menu transit de la page HTML sur acq.f4klo.ampr.org.

Acquisition done
Center Frequency: 1418750000 Hz
Sampling Frequency: 1000000 Hz
BandWidth: 750000 Hz
Acquisition time: 1800 s
Number of samples: 1800000000
Gain: 28.0 dB
NFFT: 8192 pts
Integration time: 120 s – 20221213140558
Filename:
/var/www/html/record/f6bvp20221213140558_28.0_1418.75_1_0.75_1800.cs16
Check saturation (I and Q range -2048 to 2047):
IMax = 1388, IMin = -919, QMax = 717, QMin = -901, IOffset = 3.07355e-06, QOffset = 2.43628e-06, Saturation = 0

Le spectre de fréquence calculé est donné à la fin des 30 minutes d’observation.

Evolution de l’intensité spectrale moyenne ( 1KHz – 90 s ) pendant le transit de W44 – F6CNB

12 décembre 2022 – Et pourtant elle tourne …

Rémi F6CNB a procédé à des comparaisons de traitement des signaux radio enregistrés au cours du transit d’une radiosource.

Voici un peu plus de résultats en fonction de la durée d’intégration des FFTs (transformées de Fourier rapides qui calculent le passage du domaine temporel au domaine fréquentiel).

L’échantillonnage en temps des courbes est de 10s. L’intégration est faite avec une moyenne glissante sur les FFTs moyennées a 10s.

Plus l’intégration est petite plus la résolution temporelle est grande. Plus l’intégration est grande plus la détectabilité est grande.

Tout ceci est limité par l’angle d’ouverture de la parabole et le niveau de bruit du système.

Il vaut mieux utiliser une fenêtre d’acquisition de 30min (1800s) avec un positionnement 15min avant la source pour éviter de perdre des minutes au démarrage (intégration, temps de lancement et erreur de positionnement…)
Cette option transit sera proposée sur le site d’acquisition dédié acq.f4klo en version positionnement manuelle du radiotélescope puis en option positionnement automatique.

La caméra de sécurité est en mauvaise posture …

11 décembre 2022 – Caméra de sécurité à terre et acquisition continue

Un des deux canaux d’enregistrement et de traitement en temps réel d’observations radioastronomiques est hors service. En attendant son redémarrage Rémi F6CNB / N5CNB et François-Xavier N5FXH ont expérimenté une nouvelle procédure d’enregistrement de transits de radiosources sur la deuxième voie d’enregistrement et d’analyse en temps réel. François-Xavier a positionné le radiotélescope en direction de Cygnus A+X* et programmé sur le formulaire d’acquisition les paramètres en suivant les instructions de Rémi sur le site temps réel du radiotélescope à accès réservé :

  • Fréquence centrale 1418.750
  • Fréquence d’échantillonnage 1.000
  • Bande passante 0.7500
  • Durée d’acquisition 1200
  • Gain 28.0
  • FFT 8192

Le processus étant en cours de développement Rémi n’a pas encore programmé les légendes des transits. Comme ce n’est pas évident il est bon de souligner que les signaux sont capturés en continu tandis que sur l’autre canal d’acquisition en temps réel les acquisitions se font par tranches non contiguës de 40 secondes.

Le nouvel enregistrement du transit en continu de Cygnus A+X*

10 décembre 2022 – Panne d’acquisition du canal d’observation en temps réel

Le PC qui enregistre en permanence les acquisitions du SDR radioastronomie n’est pas complètement reparti à la suite de la coupure de courant du 9 décembre. La commande à distance de la prise de courant qui l’alimente n’y fait rien. Une intervention sur place sera donc nécessaire.

9 décembre 2022 – Deux incidents

Une coupure secteur d’électricité est survenue à 8h. Cela n’aurait du avoir aucune conséquence car en principe les nano et mini ordinateurs de notre système qui gère les acquisitions du radiotélescope sont configurés pour redémarrer après coupure d’alimentation. Cependant au moins deux appareil sont restés bloqués en cours de redémarrage privant le site temps réel des images utiles pour l’exploitation du radiotélescope. Une maintenance sera effectuée le plus rapidement possible.

Autre incident, la caméra de sécurité qui surveille en permanence les rotations du radiotélescope est endommagée depuis hier. Elle a probablement reçu un choc qui l’a basculée et a occasionné une panne de l’image qui ne conserve dans la journée que le rouge.

8 décembre 2022 – Le rémanent de supernova G034.7-00.4 revisité


6 décembre 2022 – exploration autour de W44

Programmer une série de 15 x 15 observations toutes les minutes est devenu facile grâce à l’utilisation de trois processus. Le premier est la localisation de la cible astronomique voulue avec une application comme Cartes du Ciel qui effectue tous les calculs nécessaires à partir des catalogues astronomiques pour le lieu et l’heure d’observation. L’interface entre Cartes du Ciel et le radiotélescope passe par un serveur et un pilote logiciels tirant partie des ressources de la librairie INDI. Avec Cartes du Ciel il est ainsi possible de pointer le radiotélescope sur et de poursuivre une radiosource. Le site temps réel affiche en permanence les données enregistrées en continu (actuellement 40 secondes toutes les minutes) sous forme d’intensité du signal en fonction du temps (transit) et densité de flux en fonction de la fréquence (spectre absolu et relatif et spectrogramme). Pour des observations plus élaborées nous utilisons des applications en langage Python qui dialogues avec le serveur INDI pour commander l’orientation du radiotélescope. Il existe deux types d’applications. Des applications qui orientent le radiotélescope selon les coordonnées de la cible visée avec une anticipation de l’ascension droite et arrête l’instrument sans effectuer de poursuite. La non compensation de la rotation de la Terre résulte dans le passage tôt ou tard de la cible astronomique dans le faisceau de l’antenne arrêtée à la déclinaison de celle-ci. Ainsi s’effectue un transit de la radiosource devant le radiotélescope. Un autre type d’application effectue un balayage autour de la radiosource visée selon une ou plusieurs matrices carrées, rectangulaires ou losangiques. Les résultats des enregistrements sont analysés en fonction de l’intensité du signal autour de 1418 MHz et des coordonnées angulaires de la radiosource. On peut ainsi dessiner des cartes de la radiosource. La dernière exploration de ce type a consisté à demander une série d’enregistrements selon une matrice de 15 x 15 positions autour du rémanent d’une supernova galactique, W44.

Matérialisation de la matrice de 15×15 directions autour de W44 – Carte N5FXH

6 décembre 2022 – Au hackerspace Electrolab les machines numériques tournent …

Fusion 360, machine fraiseuse à commande numérique KONDIA, outils D14, D15… tout un monde mécanique 3D de précision. Il faut plusieurs heures de formation pour maîtriser les outils logiciels comme fusion360 qui permet de dessiner une pièce en 3D, le langage de programmation de la machine numérique équipée d’une tourelle avec différents mandrins, calibrer le système en fonction des forêts utilisés etc… Mais au final quand tout est parfaitement au point l’usinage d’une série de pièces identiques peut s’enchaîner et c’est là que l’on apprécie le temps passé à le préparer. Félicitons Patrick F1EBK et les amis d’Electrolab qui nous appuient sur le projet, Jean-Marie, Ellyan.

Deux des huit pièce de fixation des tubes support de la source mixte bande L et UHF à installer

5 décembre 2022 – Observation du rémanent de supernova W44

Nous avons effectué plusieurs observations du rémanent de supernova W44. Dans le but de localiser la radiosource nous avons demandé à Patrick Villaney, auteur de Cartes du Ciel, de nous aider à incorporer un catalogue des rémanents de supernovae dans son application. La méthode sera détaillée dans la page consacrée aux rémanents de supernova. Dans le catalogue de Green 2019 la radiosource qui correspond à W44 est SNR G034.7-00.4

Plusieurs transits ont confirmé la possibilité d’enregistrer W44 dont la dimension angulaire sont 35 x 27 minutes d’arc et la densité de flux 240 Jansky à 1 GHz.

Une carte de la radiosource a ensuite été construite à partir d’une campagne d’observation de 9×9 positions autour de la radiosource.

3 décembre 2022 – Observation du Soleil

Observer la lumière du Soleil peut sembler banale car nos yeux sont de fabuleux récepteurs d’ondes électromagnétiques dans une très petite fenêtre de lumière visible. Comme le Soleil émet un rayonnement dans une très large gamme de fréquences il est possible de capter son rayonnement dans la bande de fréquence 1400 MHz du radiotélescope.

Ce matin, François-Xavier N5FXH a reçu un candidat stagiaire à la Villette et lui a fait des démonstrations d’observations avec le radiotélescope. Ceci nous vaut ces belles figurent de transits solaire (A gauche la densité de flux en fonction du temps ; à droite les spectres de fréquence dans un diagramme temps – fréquence).

Le parcours du Soleil à la limite du domaine d’observabilité hivernal (Crédit N5FXH)

2 décembre 2022 – Observation de la Lune en tant que radiosource

Le radiotélescope a été dirigé vers la Lune pour enregistré le rayonnement dans le domaine des ondes radio centimétriques lors de deux transits successifs.

Transits de Lune
Spectrogrammes du rayonnement réfléchi par la Lune

1er décembre 2022 – Incident sur le réseau électrique EDF

Suite à une panne de l’ONT Orange due à un problème d’alimentation électrique non signalée par EDF), l’accès au radiotélescope a été interrompu quelques heures dans la soirée et la nuit du 30 novembre au 1er décembre. Les boîtiers ONT (Optical Network Termination) assurent la liaison entre le réseau fibre Orange et la Livebox. Ils transforment le signal lumineux en signal électrique. Cette panne à bloqué le fonctionnement du VPN vers le réseau HAMNET.FR qui convoie toutes communications vers le radiotélescope. De ce fait le radiotélescope n’a pas pu être replacé en position de parking avant la matinée. Rémi F6CNB qui surveille en permanence son réseau électrique indique qu’ila observé des baisses de tension à moins de 200 V très variable pendant deux heures.

Avant cette panne une nouvelle observation des transitions de Taurus A (nébuleuse du Crabe, M1) et de la radiosource SNR443 avaient été programmées.

Transits de Taurus A* et de la nébuleuse IC443
Spectrogramme du rayonement continu radio de Taurus A*

28 novembre 2022 – Trajectoire mission Artemis vers la Lune

L’immense fusée SLS (Space Launch System) a décollé le 16 novembre 2022, propulsant le vaisseau Orion vers la Lune. La NASA publie régulièrement les éphémérides de la fusée. François-Xavier N5FXH a réalisé cette animation qui montre les trajectoires respectives de la Lune et de la fusée SLS.

L’association JAXA des radioamateurs japonais n’a pas réussi à reprendre contact avec le satellite cubesat OMOTENASHI. Une tentative de localisation sera faite courant mars en espérant que les panneaux solaires seront alors mieux orienter vers le Soleil qui pourrait ainsi recharger les batteries.

25 novembre 2022 – observation des transits de deux radiosources

Les transits de deux radiosources rémanentes de supernovae ont été observées sur le site temps réel récemment augmenté d’un spectrogramme par Rémi F6CNB /N5CNB. Les détails de ces observations seront progressivement présentés ici et sur les pages respectives des radiosources Taurus A* et de la nébuleuse IC 443.

Transits respectifs de Taurus A* et IC443 – champ d’observation du radiotélescope 1,47 degrés à -3dB

Quarante trois minutes après le transit de M1 nous avons enregistré le transit d’IC443 à la même déclinaison que Taurus A* dont la densité de flux est de 1040 Jy et celle d’IC443 de seulement 160 Jy à 1 GHz.

Spectrogramme montrant la raie hydrogène neutre galactique à 1420,4 MHz et le spectre de l’émission continue de Taurus A*
Cartes du Ciel centré sur la nébuleuse IC443 rémanent de supernova

23 novembre 2022 – spectrogrammes temps réels

Rémi F6CNB /N5CNB a introduit sur le site temps réel une nouvelle image qui rend compte en permanence des observations réalisées par Dimension Parabole. L’image représente un spectrogramme qui se construit de façon dynamique avec l’ajout minute par minute du spectre de fréquence des signaux capturés par le radiotélescope dans une fenêtre temporelle de trois heures. Les intensités des composantes de fréquence de 1419,5 à 1421,5 MHz sont codées en couleur du bleu marine au rouge.

Représentation fréquentielle et temporelle des signaux enregistrés durant les 180 dernières minutes

La présentation des résultats des observations sous forme graphique en temps réel peut être comparée avec les observations effectuées sur 24 heures.

18 novembre 2022 – bricolages matériels et logiciels

Le 10 octobre nous avions décrit un essai de positionnement de deux des quatre tubes bracons destinés à supporter les nouvelles sources qui seront bientôt installées sur l’antenne. La partie supérieure des tubes sera vissée dans les profilés sur le support de la source septum. Les extrémités inférieures des tubes seront fixées sur l’anneau le plus externe du réflecteur paraboloïde de l’antenne de 10m de diamètre. Pour la fixation nous avons prévu de serrer chaque tube sur une plaque par des pièces en forme de V tenues par des vis. Une photo valant mieux qu’un long discours, Patrick F1EBK l’a faite à Electrolab où les pièces sont travaillées avec une machine numérique grâce à trois programmes développés par Patrick, Jean-Marie et compagnie.

Le radiotélescope est opérable à distance par Internet comme la plupart de télescope modernes. Ceci n’est pas exceptionnel. Dès le début de la prise en main de la réhabilitation de l’instrument la conception et les essais logiciels ont été effectués à domicile. La réalisation a été grandement facilité et le temps de développement considérablement raccourci par le recours à INDI, une librairie spécialisée dans le contrôle d’instruments et de télescopes en particulier. Suivre un des exemples de pilotage de télescope par INDI nous a épargné la lourde tâche des calculs et la manipulation des coordonnées astronomiques. En parallèle, le radiotélescope tel que nous l’avons pris en mains étant dépourvu de toute interface de commande à distance, nous avons du concevoir une carte interface spéciale. Récemment l’évolution de l’environnement logiciel nous a imposé de revoir notre copie pour adapter le support du simulateur du radiotélescope. Celui-ci est opéré par un serveur INDI et un pilote logiciel tout à fait identiques à ceux qui gèrent le radiotélescope réel. La seule différent réside dans le fait que, contrairement à ce dernier qui commande une carte interface électronique pour piloter les moteurs du radiotélescope, le simulateur s’adresse à un logiciel dont les réponses simulent celles du radiotélescope. Les deux systèmes sont pilotables à distance soit par l’application Cartes du Ciel (Skychart), soit par des applications en Python. C’est l’évolution des versions de ce langage de programmation qui nous a demandé les mises au point récentes. Il est intéressant de constater qu’un instrument aussi imposant est commandé par un nano ordinateur Raspberry Pi de la taille d’une carte de crédit. Dans la même veine, les récepteurs utilisés sur le radiotélescope sont de la taille d’une boîte d’allumette grâce à la technologie SDR (Software Defined Radio).

13 novembre 2022 – Rencontres du Ciel et de l’Espace

La poursuite et les observations de transits de radiosources sont la base de démonstrations d’observations radioastronomiques.

En premier lieu l’observation d’un transit du Soleil devant le radiotélescope est un sujet de choix.

Il est parfois possible d’enregistrer un transit de l’astre de la nuit.

Pour les transits comme ci-dessus Rémi F6CNB /N5CNB programme le récepteur SDR Pluto pour qu’il effectue la réception d’une large bande de 6 MHz centrée sur 1419,35 MHz. Ne sont retenues que les mesures des signaux sur un mégahertz au dessous de la fréquence centrale. Ainsi on évite la prise en compte de la raie hydrogène neutre qui est sur 1420 MHz, particulièrement intense dans la direction de la Voie Lactée (ligne rouge dans l’image ci-dessous).

François-Xavier N5FXH affiche la trace de la portion de ciel qui défile devant le radiotélescope sur la carte du site temps réel f4klo.ampr.org . Par exemple, on aperçoit ci-dessus un trait jaune au travers de CygnusA (Cyg_A) dont le transit mesuré par N5FXH est affiché ci-dessous.

Du fait de leur éloignement et de leur dimension apparente, contrairement au Soleil ou à la Lune, CassiopéeA et CygnusA sont assimilables à des sources ponctuelles. C’est pourquoi les courbes de transit reflètent la valeur de l’angle d’ouverture du radiotélescope. La grandeur de FWHM est respectivement de 1,5 et 1,49 degrés alors que l’angle d’ouverture théorique du radiotélescope est de 1,47 degrés, soit une différence de seulement 2 à 3 pour cent.

12 novembre 2022 – Rencontres du Ciel et de l’Espace

A l’occasion des Rencontres du Ciel et de l’Espace qui se sont tenues à la Cité des sciences et de l’industrie à Paris, de nombreux visiteurs sont venus visiter le radiotélescope de la Villette.

L’équipe de l’association Dimension Parabole présente sur le site a pu répondre aux questions des curieux d’astronomie.

Des démonstrations de radioastronomie ont été réalisées : poursuite du Soleil, transit de M17…

http://radiotelescope-lavillette.fr/messier-m17/

Des radioamateurs de différents radio clubs sont également venus à la station F4KLO.

6 novembre 2022 – la carte du ciel s’enrichit

François-Xavier a enluminé la carte du ciel du site temps réel avec la superposition des étoiles de la Galaxie et la projection du parcours de l’axe de visée du radiotélescope sur la voûte céleste.

5 novembre 2022 – ce qui fonctionne…

Rémi F6CNB / N5CNB a donné un coup de pouce pour l’installation du client Pyindi nécessaire à l’exploitation du radiotélescope avec des applications en langage Python. Bernard F6BVP a fourni un nano PC Raspberry Pi4 avec Ubuntu 10.04 pour héberger des clients Python capables de surveiller le simulateur ou le radiotélescope (suivi09.py), observer le transit d’une source radio comme le Soleil (tra6.py), pointer une radio source (planet13.py), réaliser le quadrillage d’observations autour d’une radio source (calXX.py, mosaicXX.py et matriceYY.py). Le dernier client Python en cours de finition sera capable de pointer vers ou de suivre un satellite à partir de l’application Gpredict (serveur_tcpXXX.py). Un certain nombre de ces logiciels utilisent des modules de calculs collationnés ou écrits par François-Xavier N5FXH (comme coords.py, astroconvert.py, etc..). Une des applications est simulEHN.py, écrit par Patrick F1EBK / W6NE, qui simule le fonctionnement du radiotélescope en répondant aux commandes d’orientation comme le fait le radiotélescope réel. Ceci est utile pour déboguer le logiciel pilote du radiotélescope et pour l’entraînement au maniement de celui-ci sur un simulateur. Le simulateur est publiquement accessible.

N’oublions pas le radiotélescope lui-même qui est aujourd’hui totalement opérationnel ainsi que la station radioamateur par satellite du radioclub F4KLO qu’il est possible d’opérer en télévision numérique DATV et en bande étroite analogique BLU et numérique FT8.

4 novembre 2022 – ce qui ne fonctionne pas …

Une fois n’est pas coutume. Aujourd’hui nous allons parler de ce qui ne va pas. Patrick F1EBK et Bernard F6BVP sont allés débloquer l’antenne du radiotélescope dont la motorisation s’est basculée en mode sauvegarde à la suite du franchissement de la limite de déclinaison positive autorisée. Ceci a occasionné l’activation d’une sécurité qui a coupé l’alimentation du moteur de déclinaison. Normalement une première sécurité aurait du couper l’alimentation de manière réversible avant que ne soit poussé le contacteur de fin de course qui est irréversible. La seule manière de réarmer le courant est de se rendre à la Villette et d’appuyer sur le bouton de réarmement sur la passerelle du radiotélescope… du moins pour l’instant. Il est prévu en effet de mettre en place une commande spéciale activable à distance. Il faudra également mieux ajuster la position des contacteurs de sécurité de manière à rétablir la séquence correcte pour les angles de déclinaison limites voulus. Nous devrons également trouver le bogue logiciel qui est responsable du dépassement du zénith.

Le deuxième problème rencontré se situe sur la station radioamateur par satellite F4KLO. A plusieurs reprises le logiciel SDRconsole s’est « planté » et a du être relancé alors que Patrick F1EBK faisait QSO en BLU avec une station dans le sud de la France et une station belge. Ceci s’est produit en mode émission mais également en mode réception avec en plus une perte de l’audio qui n’a pas été résolue tout de suite… mais qui refonctionne. Comme dit souvent Patrick, le système audio est retombée en marche.

Le troisième dysfonctionnement est relatif à une mauvaise configuration logicielle pour ‘exécution d’applications en langage Python destinées à commander le radiotélescope sur un nouveau nano ordinateur.

Il y a plus grave. Il s’agit de l’état de dégradation des gaines de protection des câbles d’alimentation des moteurs et de relecture des codeurs. Elles sont sectionnées au niveau des attaches et pèsent sur les câbles qui sont à nu.

1er novembre 2022 – le chant des étoiles

Pour illustrer notre projet Le Chant des Étoiles, François-Xavier a publié une nouvelle version du disque sonore de la Galaxie. Disque d’or ?

Le Chant des Étoiles
(spectrogrammes du signal H1)
Disque sonore de la Galaxie (crédit François-Xavier N5FXH)

31 octobre 2022 – installations et réglages

Trois OMs se sont exceptionnellement déplacés au radio club ce lundi pour procéder à des réglages et installations. Rémi F6CNB a légèrement remonté la source hélice de l’antenne d’émission 2400 MHz. Le signal reçu par le satellite avec le minimum de puissance en émission n’a cependant pas augmenté le niveau de réception d’une épaisseur d’aiguille du S-mètre.

La puissance d’excitation à l’entrée de l’amplificateur de puissance étant trop élevée avec les deux préamplificateurs nous avons branché directement la sortie du SDR Adalm Pluto vers l’amplificateur de puissance.

Dans un deuxième temps, un seul préamplificateur a été remis en circuit pour compenser le manque de puissance d’excitation en BLU. La station satellite QO-100 bande étroite est donc opérationnelle et activable à distance.

Yannick F4IQE a configuré la station décamétrique et déplacé une table qui prenait de la place dans la partie qui comporte un écran de démonstration. Yannick a également reconfiguré un Raspberry Pi inemployé.

Patrick F1EBK a téléchargé Ubuntu sur un Raspberry Pi en vue d’héberger les applications clientes du simulateur de radiotélescope pour faire des démonstrations.

Bernard F6BVP a commandé l’observation d’un transit du soleil en utilisant l’application tra6.py programmée et récemment adaptée à la version 3 de Python par Patrick F1EBK / W6NE.

Sur la photo ci-dessous, prise pendant le transit solaire, un des visages a été retouché au moyen d’une application d’IA (Intelligence Artificielle) capable de générer des image fictives.

29 octobre 2022 – exercice de communications d’urgence IARU région 1

Samedi s’est déroulé un exercice de transmissions de messages d’urgence de la région 1 de l’IARU via le satellite QO-100. C’était l’occasion d’étrenner la station satellite bande étroite du radio club F4KLO. Bernard F6BVP a commencé par faire un premier QSO en BLU avec René F5NVP dont le QTH est Anduze (Gard) en JN24AB. Pour le second QSO la surprise a été de réussir à passer dans un « pile-up » pour contacter Jean-Louis C96JLH dans le nord du Mozambique en KH94QH ! Il arrivait avec un signal QRK 5, mais totalement QSA (5) et nous a passé un report de S9.

Ensuite Bernard F6BVP opérant F4KLO a attendu patiemment la fin de la liste des stations inscrites dans l’exercice d’urgence pour se signaler et passer un message avec les informations météo de la station installée par Rémi F6CNB / N5CNB. En fin d’exercice Yannick F4IQE a également pu s’exercer au trafic d’urgence et contacter G4NRC, David au Royaume Uni.

Patrick F1EBK n’a pas été en reste puisqu’il s’est fait plaisir en faisant un QSO avec deux stations francophones. Ujo de 3B8BAL à Port-Louis dans l’île Maurice, QTH locator LG89ST et DC6BCL, Rudy en JO33WF.

Au total, un beau palmarès pour l’inauguration de la station du radioclub F4KLO par satellite et inscrit dans le carnet de trafic de F4KLO par Yannick F4IQE.

27 octobre 2022 – tout le monde sur le pont

De multiples activités ont eu lieu ces derniers jours. Dons, réalisation matérielles, configurations logicielles, etc…

  • Yannick F4IQE a donné à notre partenaire Electrolab des pointes à tracer en acier, des pointeaux en acier et des paires de gants en cuir.
  • Patrick F1EBK / W6NE a complété la mise en place des dipôles sur la source 432 MHz de l’antenne du radiotélescope pour l’EME.
  • Rémi F6CNB / N5CNB a mesuré le TOS (Taux d’Ondes Stationnaires) de l’antenne d’émission 2400 MHz donnée par Jeff F1PDX avec un nanoVNA-F V2. Il y a 100 points de mesure de S11 sur la figure ci-dessous réalisée avec MatLab. L’accord est particulièrement pointu et proche de 2,4 GHz.
  • Pour vérifier la bonne orientation de l’antenne d’émission 2400 MHz Rémi a tendu un fil verticalement passant par le centre de l’antenne dans l’axe de la source hélice. Connaissant d’une part l’azimut du satellite géostationnaire QO-100 (150,2°) pour une station située à la Villette, d’autre part l’heure à laquelle le Soleil est dans cette direction, il est facile de vérifier si l’ombre du fil se projette au centre de la parabole offset. Rémi a ainsi pu s’assurer que l’antenne est précisément orientée à 1 degré près.

26 octobre 2022 – Diagramme de rayonnement de l’antenne

Sur une suggestion d’André de l’équipe de radioamateurs opérant l’antenne PB8 à Plemeur-Bodou, Rémi a ajouté sur le site temps réel une figure de transit en coordonnées logarithmiques.

Cela permet de mettre en évidences les faibles niveaux du signal. Il est ainsi possible de voir ce qui peut correspondre aux lobes secondaires de l’antenne du radiotélescope lors d’un transit du Soleil.


25 octobre 2022 – Observation de l’éclipse de soleil à Paris

Depuis plusieurs jours nous nous étions préparés à observer l’éclipse de Soleil avec le radiotélescope conjointement avec l’équipe de médiateurs d’astronomie du Palais de la découverte.

L’éclipse de Soleil a été observée de 10h30 à 13 heures

Tandis que Patrick F1EBK et François-Xavier N5FXH sont allés sur le site provisoire du palais de la découverte, les étincelles, dans le 15è arrondissement de Paris, Rémi F6CNB s’est rendu au radio club F4KLO sous le radiotélescope de manière à parer à toutes éventualités de pannes. Heureusement tout s’est bien passé, avec Patrick aux commandes qui a piloté le radiotélescope à la poursuite du Soleil avec l’application Cartes du ciel contrôlant à distance le système d’asservissement du mécanisme de motorisation de la monture équatoriale du radiotélescope de 10m.

L’éclipse partielle de Soleil sur l’application Cartes du Ciel
La puissance du rayonnement du Soleil dans le domaine des ondes radio sur 21 cm. François-Xavier a calculé un affaiblissement de 13,7% pendant l’éclipse

Aux Etincelles François-Xavier et Patrick ont expliqué au public ce qu’observait le radiotélescope. Rémi de son côté a accueilli une demi douzaine de visiteurs devant le radiotélescope.

Opérant à distance, Bernard f6bvp a diffusé l’observation radio de la lumière du soleil par transmission sur la chaîne Twitch.tv de Dimension Parabole ( https://twitch.tv/dimension_parabole ). L’observation est en temps réel 24/24 sur le site f4klo.ampr.org.

La tentative de diffusion simultanément via le satellite géostationnaire QO-100 a été un échec du à une erreur de configuration matérielle de la chain d’émission en télévision. Cependant l’ensemble de l’observation de l’éclipse mise en ondes avec l’excellente application de régie vidéo OBS Studio a été enregistré et pourra être rediffusée ultérieurement. Elle est disponible pendant plusieurs jours sur la chaîne Twitch.tv

24 octobre 2022 – carte du ciel

François-Xavier a retravaillé sa carte du ciel en y ajoutant les étoiles de la Voie Lactée.

Carte du ciel vue par le radiotélescope


21 octobre 2022 – et de deux … dipôles

Patrick F1EBK et Jean-Marie continuent sans relâche à Electrolab leurs travaux en mécanique de précision. Il s’agit de conformer les ensembles de dipôles de manière à ce qu’ils s’emboîtent sur les barreaux des réflecteurs 432 MHz et puissent être fixés par des vis après forage et taraudage au diamètre des vis de soutien. Tout ceci nécessite des repérages ultra précis à la fraction de millimètre près de façon à assurer un montage parfait et une bonne solidité. D’autre part, les dipôles doivent converger à bonne distance les uns des autres conformément aux calculs de F6DZK. Aujourd’hui le deuxième dipôle a été monté sur la source EME 432 MHz.

19 octobre 2022 – le chant des étoiles

Pour illustrer notre projet Le Chant des Etoiles, nous avions réalisé il y a plus d’un an une transposition musicale des spectrogrammes de fréquences du signal de la Galaxie. Devant le succès par ailleurs de la sonorisation d’un trou noir sur les media, nous proposons aujourd’hui une illustration sonore sur fond d’image galactique.

18 octobre 2022 – mission Artemis

Mission Artémis : La Nasa vise le 14 novembre pour retenter de faire décoller sa fusée vers la Lune

ESPACE La Nasa a dû reporter à plusieurs reprises en août et septembre le décollage de sa méga fusée SLS vers la Lune.

Elle retentera sa chance le 14 novembre : la Nasa a annoncé ce mercredi une nouvelle date pour tenter de faire décoller sa méga fusée vers la Lune, dans le cadre de la mission Artémis 1. Les précédents lancements, prévus fin août puis début septembre, avaient été avortés au dernier moment à cause de problèmes techniques.

Puis, fin septembre, la fusée SLS, la plus puissante jamais construite par l’agence spatiale américaine, avait été remisée dans son hangar, au centre spatial Kennedy, pour la protéger de l’ouragan Ian, qui a dévasté certaines régions de la Floride.

17 octobre 2022 – montage du premier dipôle

Jean-Marie et Patrick F1EBK continuent de travailler à l’Electrolab sur le montage des antennes sources bande L et UHF du radiotélescope. Un méplat arrondi en creux a été taillé sur le cylindre support de fiche N de manière a pouvoir le visser sur un des quatre barreaux réflecteurs 432 MHz.

14 octobre 2022 – Essais, configurations et visiteurs à la Villette

Au sol nous avons fait une simulation du positionnement de deux des quatre tubes bracons destinés à supporter les sources de l’antenne. Le calcul de l’écartement de leurs extrémités inférieure donne un peu plus de 7 mètres sachant que le diamètre du paraboloïde réflecteur grillagé est de 10m. Les tubes font 6 mètres de long pour un diamètre de 40 mm. La distance focale de l’antenne est de 4,33 m à laquelle on peut ajouter la moitié de la hauteur de la source septum soit 30 cm. Dans ces conditions, le calcul donne une longueur nécessaire de 5,82 m pour les bracons. Cela laisse une marge de 18 cm de trop pour les bracons qu’il sera facile de prendre en compte en faisant glisser les tubes vers le bas. Nous présenterons plus tard un dessin du montage prévu.

Quand nous étions présents, Sami enseignant à l’INSA Toulouse qui s’occupe d’une Ecole du futur midi Pyrénées est passé au radiotélescope accompagné de citoyens colombiens travaillant au sein d’un observatoire astronomique de Bogota. Les visiteurs ont laissé des dédicaces (en espagnol) sur le livre d’or !

F6BVP a modifié la configuration de la station émetteur de télévision en branchant le LimeSDR émetteur 2400 MHz directement sur le PC qo100. Il était jusque là connecté sur un port USB du Portsdown. Ce faisant, le choix de la fréquence et le passage en émission sont simplifiés avec l’usage de l’application DATV_Easy de F1EJP. La documentation PDF est disponible ici. La version 2.08 comporte de nouvelles fonctionnalités.

Rémi a configuré le logbook sur LOTW pour enregistrer les QSOs du Radio Club F4KLO.

13 octobre 2022 – Travaux mécanique à Electrolab

Patrick F1EBK assisté de Jean-Marie P. a dressé le côtés des quatre plaques et percé les trous pour le passage de tiges filetées recourbées en U destinées à serrer le bas des tubes bracons au réflecteur métallique de l’antenne du radiotélescope.

11 octobre 2022 – Bricolage à Electrolab

Il a fallu à Patrick F1EBK et Bernard F6BVP tout un inventaire d’outils à la Prévert pour réaliser une maquette en partie identique au support de la source septum du radiotélescope sur les tubes supports.

Voici la liste des outils : une scie électrique à lame, une scie et une lime à bois, une lime à métaux, une perceuse, un tournevis, une équerre graduée, un crayon, une fraiseuse numérique.

Tout ce matériel et beaucoup d’autres sont disponibles dans les ateliers de mécanique d’Electrolab à Nanterre.

La maquette est destinée à vérifier la méthode de fixation du haut des tubes supports (bracons) de la source septum de radioastronomie couplée à la source EME 437 MHz. A l’autre extrémité les tubes support seront attachés sur l’anneau extérieur de l’antenne. Nous y reviendrons.


9 octobre 2022 – Fête de la science : succès !

On peut en effet qualifier de succès notre participation pendant trois jours à la fête de la science 2022. Nous avons enregistré la visite de nombreux OMs et curieux d’astronomie auxquels nous avons décliné tous les aspects de notre violon d’Ingres. Grâce à l’implication de François-Xavier N5FXH, Yann, Patrick F1EBK et Rémi à distance notre présence a été assurée sur le stand mis à notre disposition par la Cité des sciences et de l’industrie. Nous avons également accueilli sous le radiotélescope des visiteurs au radio club F4KLO avec lesquels nous avons eu de longues discussions sur notre place dans l’univers…

De sympathiques visiteurs originaires de Macédoine en compagnie de Patrick F1EBK

Nous avons réalisé la diffusion en direct de vidéos et l’observation du Soleil avec le radiotélescope via le satellite QO-100 et la chaîne Twitch.tv.

Yann a bien voulu nous prêter main forte pour la réparation de la configuration du simulateur de radiotélescope dont l’application en Python nous donne du fil à retordre. Ce simulateur est accessible au public via l’application Cartes du ciel pour s’entraîner aux observations radioastronomiques.

8 octobre 2022 – Fête de la science à la CSI

La Cité des sciences et de l’industrie à la Villette

Transmission sur QO-100 et Twitch https://twitch.tv/Bernard_f6bvp
Premier QSO télévision en full duplex F4KLO avec Michel F1ETU via le satellite QO100
Diffusion sur le site du BATC – capture F6CNB / N5CNB depuis le Texas
Visite du Président d’Universcience sur le stand de Dimension Parabole
François-Xavier N5FXH et Yann sur le stand de DP

4 octobre 2022 – Radio communications par satellite géostationnaire

Le diagramme décrivant le matériel de la station du radio club F4KLO pour l’émission-réception en bande étroite (BLU, CW, FT8) a été dessiné par Rémi F6CNB / N5CNB.

3 octobre 2022 – Activation à distance de l’émission TV

Les précédents essais ont été réalisés sur place dans les abris vie Algecos du Radio Club F4KLO dans le parc de la Villette sous le radiotélescope. La station de radio communication par satellite du radio club F4KLO utilise une voie réception indépendant des deux voies d’émission (émission en mode analogique BLU ou numérique FT8; émission en télévision numérique DATV). Aujourd’hui F6BVP a procédé à une répétition générale à distance depuis son QTH sur un PC Linux. Le principal avantage de Linux est la possibilité d’ouvrir simultanément plusieurs fenêtres. Dans la première F6BVP a utilisé l’application Remmina qui est un visionneur de bureaux à distance. Cette application prend le contrôle du PC distant que l’on peut utiliser comme si on était au clavier sur place avec l’écran dans une fenêtre. En fait rien ne manque puisque la souris et le son fonctionnent.

Scan & Tioune décode l’émission TV de F4KLO

On peut ainsi lancer l’application Scan & Tioune de F6DZP qui procède à la réception du transpondeur à large bande du satellite QO-100. Parallèlement via une autre fenêtre sous Linux on active la production d’un signal vidéo avec le logiciel OBS studio 27.1.3 dans lequel plusieurs scènes ont été préparées. L’application de F1EJP FreeStreamCoder 2.79 code le flux vidéo et l’envoi par le réseau local vers l’émetteur Porstdown relié au LimeSDR mini, l’émetteur 2400 MHz proprement dit. Il reste à choisir une fréquence libre avant de passer en émission via une autre fenêtre dans laquelle on peut lancer le menu (d’Evariste F5OEO) de gestion de l’émetteur de TV via une connexion ssh au Raspberry Pi Portsdown. Ainsi peut-on totalement opérer à distance la réception et l’émission en mode télévision numérique par satellite.

Spectre montrant l’occupation du transpondeur DATV du satellite QO-100
L’écran du studio de diffusion OBS

29 septembre 2022 – premières diffusions sur Twitch.tv et le satellite QO-100

Dimension Parabole est une association dont les activités s’étalent sur le spectre électromagnétique : radioastronomie avec l’écoute de radiosources, radioamateur avec les émissions-réceptions par satellite et bientôt via la Lune.

Retransmission via le satellite QO-100
Transmission via le canal TV de Dimension Parabole sur Twitch.tv

Grâce à un nouveau coup de pouce d’Alain F1CJN ce matin nous avons effectué avec succès des essais de transmission vidéo sur le satellite QO-100 et sur la chaîne Twitch de Dimension Parabole.

La configuration est assez complexe car il y a toute une chaîne de logiciels et matériels à gérer depuis les sources vidéo (caméra, écran, vidéos), le logiciel de diffusion (Open Broadcast Stream), l’application de codage vidéo de F1EJP, l’émetteur de télévision Portsdown, le LimeSDR mini, l’amplificateur de puissance).

Le résultat est assez satisfaisant, mais il reste à peaufiner des paramètres car la vidéo sur le satellite est floue et je n’ai pas trouvé comment passer en émission autrement que par le menu sur l’écran tactile du Portsdown.

En revanche sur la chaîne Twitch, tout est bon.

https://www.twitch.tv/Bernard_f6bvp

Nous sommes en bonne voie pour la Fête de la science les 7-8-9 octobre durant laquelle nous aurons un stand dans le musée de la Cité des Sciences.

Au programme :

– démonstration de radioastronomie (Patrick F1EBK / W6NE)

– démonstration de radio transmission par satellite (télévision, phonie BLU)

28 septembre 2022 – Réglage émission Télévision Numérique Amateur

En prévision des Journées de la Science les 7-8-9 octobre 2022 au musée de la Cité des Sciences et de l’industrie de la Villette auxquelles participera l’association Dimension Parabole, Alain F1CJN du Radio Club de Maisons-Lafitte est venu nous prêter main forte pour le réglage de la station de télévision numérique par satellite F4KLO. En premier il s’est agit de réduire le niveau d’excitation de 99 à 90 en sortie du LimeSDR utilisé pour produire le signal HF sur 2400 MHz à l’aide du menu du Portsdown prévu à cet effet. L’examen de l’émission renvoyé par le site du BATC a alors montré un aspect rectangulaire sans étalement du spectre. L’indicatif F4KLO et le QTH locator JN18EV ont également été rentrés dans les paramètres d’émission vidéo. L’image et le son de la caméra reliée au Portsdown étaient très bien décodés par la partie réception 10 GHz du radio club avec un retard du au délai de parcours du signal aller-retour vers l’orbite géostationnaire du satellite QO-100. Grâce à l’amplificateur de puissance de 25 Watt réalisé par Alain F1CJN le niveau du signal reçu par le satellite était autour de -1dB en dessous de celui de la balise de QO-100. Ce résultat est très satisfaisant et indique que l’antenne d’émission de 180cm est plutôt bien orientée vers le satellite. Il sera toujours possible d’optimiser les réglage afin de réduire la puissance d’émission nécessaire. Nous n’avons pas relevé la valeur alors affichée par le wattmètre en sortie du PA, mais ce sera fait à notre prochaine visite. Pour diffuser des vidéos il sera alors possible d’augmenter le débit du signal TV qui est actuellement réglé à 333 KS/s.

Il existe une page de discussion (« chat« ) entre les station TV sur le site du BATC.

Alain F1CJN a montré à Bernard F6BVP l’utilisation de plusieurs applications utiles pour l’émission TV.

L’application de F1EJP est utilisée pour créer un flux vidéo vers un SDR (port 10000 du Portsdown).

27 septembre 2022 – Formation au pilotage du radiotélescope

Patrick F1EBK / W6NE a organisé une téléconférence de formation au pilotage à distance du radiotélescope. Les médiateurs du Palais de la découverte préparent des séances de démonstration publique d’astronomie et de radioastronomie aux Étincelles, le site provisoire du Palais de la découverte. Une séance aura lieu à l’occasion de l’éclipse partielle du Soleil le 25 octobre 2022.

Simulation de l’éclipse avec Cartes du ciel

Patrick a montré comment se connecter et prendre le contrôle du radiotélescope. Il a commandé l’orientation vers le Soleil et sa poursuite. Le signal radio du Soleil a été observé sur le site temps réel. Ensuite le radiotélescope a été dirigé vers la nébuleuse M17 avec l’application Cartes du Ciel. En parallèle, le site temps réel effectuait l’acquisition et montrait les spectres des signaux en provenance des radio sources. La visualisation de la page de résultats des observations de M17 complète avantageusement la séance de démonstration. Les changements d’orientation du radiotélescope sont suivis en temps réel par une caméra de surveillance.

26 septembre 2022 – Premiers essais de transmission télévision vers QO-100

Bernard F6BVP a effectué plusieurs mise à jour successives du logiciel de l’émetteur de télévision Portsdown.

La caméra C920 est alors reconnue et fonctionne localement.

La configuration du logiciel est affichée sur la photo suivante.

Le LimeSDR, dont seule la sortie émission est utilisée, est relié à l’amplificateur de puissance provisoirement par un câble CNT-600 de 12 m qui sera remplacé par 5 m de CNT-400 (perte de ~1 dB). Le choix de la fréquence et le passage en émission se font avec les nombreux sous-menus sélectionnables sur l’écran tactile.

L’application Quick Tune affiche le spectre des émissions de télévision sur le transpondeur à large bande du satellite. Le spectre de notre émission apparaît élargi à la base. L’étalement en fréquence correspond généralement à une saturation de l’amplificateur de puissance ce qui introduit des non linéarités.

F6BVP ajoute alors un atténuateur de 10 dB à la sortie du Lime SDR. C’est sans doutes trop mais Bernard ne maîtrise pas encore tous les réglages.

Le bilan de liaison pourra certainement être amélioré par un réglage précis de la direction de l’antenne d’émission en élévation et azimut, mais aussi en positionnant mieux l’hélice source. Cela pourra se faire un jour de beau temps car le Soleil peut aider à faire le pointage.

25 septembre 2022 – Communications en phonie via QO-100

La réception des émissions en téléphonie BLU via le transpondeur du satellite géostationnaire QO-100 sont d’une exceptionnelle qualité.

La stabilité en fréquence de la réception y est certainement pour quelque chose grâce à l’asservissement de l’oscillateur local du LNB par le GPSDO REF lui même synchronisé par GPS.

22 septembre 2022 – raccordements et aménagements

La matinée a été employée à raccorder l’antenne satellite offset de 180 cm, offerte à F4KLO par Jeff F1PDX, à la chaîne d’émission bande étroite vers le satellite géostationnaire radioamateur QO-100.

La longueur de câble faible perte CNT-600 entre la source hélice et l’amplificateur de puissance ne fait que 4 m. Le wattmètre indique une puissance de sortie nominale de 25 W sur un « tune ». Le retour du signal en BLU est de très bon niveau. Il y a cependant un problème de hachage. Le logiciel Minitioune a des difficultés à afficher le dessin de chute d’eau et coupe périodiquement la réception 1/4 de seconde pendant l’émission. Ce n’est certainement pas normal, il faudra en trouver la raison.

L’application de DATV Portsdown fonctionne sur un RaspBerry Pi 4 avec un écran tactile de 7″ et un LimeSRD mini utilisé en émission du signal vidéo MPEG2. La caméra est une webcam C920. Les deux sont parfaitement reconnus au démarrage. Cependant en émission il n’y a pas d’image de la caméra même si la C920 est sélectionnée. En revanche la mire fonctionne. Encore un réglage à effectuer. En attendant, la mise à jour par téléchargement d’une version plus récente du logiciel a été lancée avant de quitter le radio club.

Il reste donc à vérifier l’alignement optimum de l’antenne d’émission 2400 MHz et à procéder à des réglages des logiciels avant la fête de la science les 7-8-9 octobre au cours de laquelle nous avons prévu des démonstrations de communication par satellite.

Rémi F6CNB / N5CNB a enrichi la panoplie des capteurs installés au radio club F4KLO par une sonde de radioactivité. Celle-ci complète les télémesures météorologiques disponibles sur notre site temps réel.

Mesure de radioactivité ambiante en Unités pulse / min

17 septembre 2022 – réception DATV

Pour preuve de la bonne réception du satellite géostationnaire radioamateur QO-100 voici des copies d’écran avec le nouveau logiciel de F6DZP qui montre des performances supérieures et présente de nouvelles fonctionnalités très pratiques.

La détection automatique des porteuses DATV et le spectre de fréquence apportent un grand confort. Le signal de la station de Madère CT3FM est D4 (C/N 5,4 dB) car il émet avec 40 Watts dans une antenne de 80 cm avec une hélice de 3,5 tours. L’équipement de DD2BR est plus important avec une antenne de 150 cm et 80 Watts. Ceci explique qu’il arrive avec un rapport signal sur bruit côté D6 (C/N 9,4 dB). Pour comparer les équipements suivez ce lien.

14 septembre 2022 – tant vaut l’antenne vaut la station…

Tous les radioamateurs connaissant cet adage. C’est pourquoi nous prenons à cœur la conception et l’installation des antennes du radio club F4KLO à la Villette. Mardi François-Xavier N5FXH, Rémi F6CNB / N5CNB et F6BVP / AI7BG ont orienté délicatement l’antenne de réception du satellite QO-100 et nous avons ainsi gagné les 6 dB qui manquaient pour recevoir parfaitement la télévision numérique.

L’application Minitioun de F6DZP nécessite un C/N de 4,7 dB pour parfaitement décoder le signal de la balise DATV. Avec un C/N proche de 9 le signal modulé en QPSK avec code correcteur FEC est copié sans erreur.

Nous avons orienté l’antenne de 190 cm destinée à l’émission DATV 2400 MHz en utilisant un inclinomètre. L’angle d’ouverture étant d’à peu près 4 degrés, les réglages fins de l’azimut et de l’élévation restent à faire une fois la source hélice mise en place au foyer et reliée à l’émetteur DATV équipé de l’amplificateur de puissance 25 W réalisé par Alain F1CJN. Un câble coaxial CNT-600 de 4m a été commandé et devrait être mis en place jeudi 22 septembre. Rémi a mesuré un TOS de 1,5 sur l’antenne hélice donnée par F1PDX avec la parabole de 190 cm. Les performances attendues sont d’environ 30 dB avec cette antenne. Ils sont calculables.

Rémi a mesuré les dipôles de la source 432 MHz de manière à vérifier grossièrement leurs caractéristiques électriques. Deux sont à terminer et les deux mesurables semblent avoir une fréquence de résonance trop élevée. Nous devrons les vérifier lorsqu’ils seront en place sur la source bande L devant les réflecteurs.

7 septembre 2022 – vues aériennes de l’antenne du radiotélescope

Universcience nous a fait parvenir ces très belles vues capturées par un drone.

6 septembre 2022 – les sources de l’antenne du radiotélescope

Les deux nouvelles sources de l’antenne du radiotélescope sont toujours dans les locaux d’Electrolab à Nanterre. Il reste a fixer les quatre dipôles bande 432 MHz avec les coupleurs deux voies, les préamplificateurs et les relais de commutation dans des boîtiers étanches.

Pour la mécanique de précision nos amis d’Electrolab à Nanterre sont parfaitement outillés et viennent de renouveler les machines de l’atelier mécanique lourde avec un tour, deux foreuses et une machine numérique.

5 septembre 2022 – mise en place de l’antenne d’émission QO-100

Il fallait bien trois OMs pour fixer la nouvelle antenne parabolique offset de 190 cm cédée par F1PDX sur le pilier du radiotélescope. Cela a nécessité de déplacer la parabole de 130 cm afin de dégager au mieux la nouvelle parabole.

19 août 2022 – c’est (presque) la rentrée

Rémi F6CNB / N5CNB s’est rendu au radio club F4KLO à la villette pour installer un SDR émetteur-récepteur avec pilotage de fréquence par GPSDO du Réseau des Emetteurs Français développé par Lucien F1TE. Grâce à la synchronisation de l’horloge du SDR par le signal GPS il n’y a plus de dérive en fréquence en réception ou en émission des signaux BLU ou autres sur le transpondeur à bande étroite du satellite géostationnaire radioamateur QO-100.

QO-100 avec GPSDO R.E.F.

Août 2022
Profitez du calme dans l’actualité sur le site du radiotélescope pour parcourir les articles scientifiques ou techniques rassemblés dans les différents menus thématiques. Ceux-ci ont été choisis en fonction de leurs intérêts pour que vous puissiez profiter au mieux des résultats des observations radio astronomiques et pratiques expérimentales radioamateur.

29 juillet 2022 – visite à l’Electrolab (Nanterre)

Le « hackerspace » de Nanterre sera fermé pendant les trois premières semaines d’août. Nos amis vont prendre un repos bien mérité de manière à pouvoir reprendre leurs nombreux projets dans d’excellentes conditions. Grâce aux ressources matérielles et humaines d’Electrolab Patrick F1EBK / W6NE, secrétaire de Dimension Parabole, a élaboré la source de remplacement du radiotélescope couplée à une source 432 MHz. Nous avons pu faire de nouvelles photos des dipôles qui sont les éléments actifs de cette dernière.

23 juillet 2022 – visite de maintenance au radiotélescope

La présence de Michel Hé et de Bernard f6bvp ce samedi a été l’occasion d’accueillir trois familles de visiteurs attentifs à nos explications sur le radiotélescope. Un garçon britannique de 7 ans (fils il est vrais d’un père mathématicien et d’une mère d’origine russe) n’ignorait rien des trous noirs ! Bernard a eu droit en retour à une leçon de prononciation du mot « svletana » !

L’après midi a été consacrée à la remise en état d’un PC sur lequel Patrick F1EBK et Bernard F6BVP ont installé un système  Ubuntu avec la librairie INDI et Python3.10.

Récemment ce PC avait perturbé le sous réseau local en raison d’une défaillance de la carte Ethernet, de la carte mère et de l’alimentation. Le tout a donc été remplacé aujourd’hui avec addition d’un disque SSD.

Rémi a aidé depuis le Texas à configurer l’adresse réseau de la nouvelle carte. 

Bernard en a profité pour configurer l’environnement Python pour le bon déroulement de la fonctionnalité PyIndi en rajoutant le PYTHON PATH dans le .bashrc de l’utilisateur F4KLO et du root.

L’essai du client planet09.py a montré une erreur qui a été réparée dans la version 10 (répertoire ~/PyIndi/planet/) 

Depuis Nice, Patrick F1EBK a travaillé sur la version 3.26 du pilote logiciel du radiotélescope afin de repérer des erreurs dans la demande de retour en position de parking.

En fin d’après-midi Michel et Bernard ont échangé de profondes et sympathiques  considérations sur l’histoire de l’informatique autour de petits verres de bière dans le parc de la Villette 😊.

12 juillet 2022 – première image infra rouge de l’univers lointain

C’est la vue infrarouge la plus profonde et la plus nette de l’univers à ce jour : le premier champ profond de Webb.

Présenté en avant-première par @POTUS le 11 juillet, il montre des galaxies autrefois invisibles pour nous. L’ensemble complet des premières images et données en couleur de @NASAWebb sera dévoilé plus tard…

Commentaire du rédacteur de ce journal : il me semble apercevoir un effet de lentille gravitationnelle vers le centre de l’image !

https://www.nasa.gov/feature/goddard/2022/first-images-from-nasa-s-webb-space-telescope-coming-soon

9 juillet 2022 – nocturne dans le Parc de La Villette

Rémi F6CNB a étendu sur 24 heures la sauvegarde de 10 en 10 minutes des images vidéo de la caméra de surveillance du radiotélescope.

On constate avec satisfaction que le projecteur LED dirigé vers le bas à l’arrière des Algecos fonctionne lors de la détection d’un mouvement.

8 juillet 2022 – caméra de surveillance

Rémi avait bien préparé les choses et l’installation de la caméra de surveillance s’est faite sans difficultés, fixée par des aimants, avec l’accord de la DAF de l’EPPGHV, à l’extérieure de la Folie N4.

Grâce à cette caméra les mouvements d’orientation du radiotélescope peuvent se dérouler en toute sécurité sous l’œil des opérateurs observateurs à distance de jour comme de nuit.

Vue depuis l’ancien emplacement de la caméra derrière la vitre et un écran anti UV …

Antennes satellite QO-100

Rémi F6CNB a installé un nouveau mât de fixation de l’antenne parabolique actuelle pour la réception du satellite géostationnaire QO-100. L’antenne de 180 cm sera fixée à la place de l’actuelle antenne de 130 cm qui sera déplacée au-dessus. Rémi a également disposé les pièces de serrage sur l’antenne 180 cm.

PC de développement logiciels

Un des PC tour ATX de recupération installés dans les Algecos est arrivé en fin de vie. Non content de perturber le réseau informatique il a finalement décidé de ne plus fonctionner. Nous avons juste eu le temps de sauvegarder les précieux fichiers des applications développées dernièrement sur un NAS. Nous remplacerons le PC par un RaspBerry Pi 4 que Patrick F1EBK apportera. Ce nano ordinateur est assez puissant pour développer des applications et beaucoup plus économe en courant.

2 juillet 2022 – boîtier 21-23 cm

Voici la dernière photo du boitier destiné à contenir le préampli 21/23cm de Patrick F1EBK.
Au fond du boitier, il y a une embase ‘N’ identique à celle de la voie réception de la source. Sur cette prise ‘N’ il y a un adaptateur SMA, puis le petit câble de liaison au relais. 
Le préampli, est fixé directement sur le relais, et sa sortie se fera par un ‘pigtail’ avec une prise ‘N’ Femelle à visser sur le boîtier. Il faudra prévoir aussi un connecteur d’alimentation et de commande PTT. Etant en extérieur, il faudra prévoir un presse étoupe IP55 (au moins).

Presse étoupe 30/18/12,5 mm

28 juin 2022 – boîtier protection préamplificateur radioastronomie

Patrick F1EBK / W6NE réside en ce moment dans le sud de la France. Patrick maitrise parfaitement le dessin en 3D et ses imprimantes avec lesquelles il a conçu un prototype en PLA noir du boîtier destiné a contenir le relais de protection et le préamplificateur a large bande 21-23 cm pour la radioastronomie et l’EME.

27 juin 2022 – une journée bien remplie

Ce lundi Rémi F6CNB / N5CNB a effectué une intervention sur le radiotélescope dans le but de venir à bout de la panne de lecture de la déclinaison. Rémi a pris le taureau par les cornes et refait toutes les connexions (épissures, soudures, protections) de la quinzaine de fils dans le boitier abritant le codeur optique. Rémi a ensuite percé un trou d’évacuation d’eau dans le capot qu’il a protégé avec un joint d’étanchéité. Pour terminer, Rémi a resserré les borniers sur lesquels sont vissés les câbles de lecture de la déclinaison dans l’armoire sur la passerelle. Après cette course en solitaire notre infatigable OM a été faussement surpris de constater que la panne avait disparue.

22 juin 2022 – panne lecture déclinaison

L’origine de la panne intermittent en lecture de la déclinaison du radiotélescope n’a pas encore été trouvée. C’est pourquoi il est fortement déconseillé de le manoeuvrer même si la lecture fonctionne. Sinon il y a un grand risque d’endommager l’instrument. Merci à tous les utilisateurs pour votre compréhension.

18 juin 2022 – du positif et du négatif

  • Passage de la licence radioamateur US

Un seul candidat comme prévu. Les trois autres ont dit qu’ils n’étaient pas prêt. Mauvaise nouvelle pour eux. Les questions de la classe Technician changent dans 10 Jours…

 Un reçu classe General. Les VE étaient N5IAB Christian, K4IQN Maxime et K4IEY Jules

  • La parabole de 1.8m est posée sur le toit de l’Algeco avant son installation.
  • Test du codeur de déclinaison effectué par Rémi F6CNB :

   Démontage du cache sur le codeur. Un petit peu d’eau est trouvée dans le cache.

   Déconnexion du codeur. Test du codeur avec la boîte de test et un balayage de la déclinaison. CODEUR OK.

  Test du câblage entre la prise codeur et l’armoire de commande. Après les analyses du fichier généré par coder.f4klo TEST OK.

 L’analyse de plusieurs fichiers de coder.f4klo montre que la lecture est bonne pendant une seconde ou moins avant d’être erronée. Problème de masse ou de signal de validation (Eb). C’est très bizarre.

17 juin 2022 – caméra de sécurité

Rémi F6CNB a conçu une embase aimantée pour fixer de manière non intrusive la caméra de sécurité sur un pilier de la Folie N4. De la même manière le câble Ethernet POE sera routé avec des supports aimantés.

Couleur de la fixation assortie à celle de la Folie N4

11 juin 2022 – Une journée ordinaire …

  • Hier vendredi 11 juin nous avons récupéré une antenne parabolique offset de 180 x 189 cm chez Jeff F1PDX. L’impressionnante antenne transportée en camionnette jusqu’au Radio Club F4KLO servira une fois installée à la montée sur 2300 MHz des signaux de télévision numérique du radio club vers le satellite géostationnaire QO-100. Jeff nous a donné un tas de conseils pour l’installer et la pointer avec une grande précision vers le satellite. Rémi F6CNB a déterminé que notre signal allait gagner 10 dB par rapport à celui que nous obtenons actuellement avec l’antenne hélice.
Chez Jeff F1PDX, F6BVP à gauche, N5FXH à droite et son fils Nicolas

Dimension Parabole remercie chaleureusement Jeff F1PDX pour le don de cette antenne, de sa source hélice et ses accessoires de fixation.

  • Dans la matinée Rémi F6CNB / N5CNB assisté de Patrick F1EBK / W6NE depuis son QRA dans les Alpes Maritimes ont recherché la cause du dysfonctionnement en lecture de l’angle de déclinaison du radiotélescope. Cinq bits sur douze sont bloqués. Prochainement Rémi va connecter directement son testeur sur le codeur positionné sur l’axe de déclinaison du radiotélescope. En cas de panne sérieuse il va probablement falloir démonter le boîtier du codeur optique de déclinaison et peut-être encore changer un circuit électronique.
  • Par ailleurs Patrick F1EBK a corrigé un « bug » dans le logiciel de pilotage du radiotélescope. Celui-ci avait été mis en évidence sur le simulateur ce qui en confirme l’intérêt d’autant plus que le radiotélescope est en panne. L’erreur survenait quand une demande de positionnement du radiotélescope vers le parking était envoyée dans un mode particulier qui n’était pas pris en compte initialement..
  • Patrick a également obtenu une réponse très importante à propos d’un problème survenu dans les applications en Python qui utilisent la librairie Pyindi et permettent de dialoguer avec les instruments selon le protocole INDI. Grâce a cette information nos applications en Python peuvent de nouveau fonctionner avec les dernières versions des librairies et de Python.
  • Nous avons démonté la caméra de sécurité qui était placée derrière une vitre recouverte d’un écran anti UV du bâtiment de la Folie N4 pour surveiller les mouvements du radiotélescope. La caméra, très importante pour assurer la sécurité des manœuvres du radiotélescope, avait été volontairement débranchée du réseau informatique de Dimension Parabole par les occupants inhospitaliers de la folie N4 qui nous ont rendu la vie impossible pendant trois ans. Par ce sabotage ils ont ainsi mis de nouveau en évidence leur comportement d’irresponsables. Nous prévoyons de réinstaller la mini caméra IP en extérieurs pour obtenir des images plus contrastées et sans reflets sur les vitres. Elle sera alimentée en POE par câble Ethernet relié au réseau local. Rémi F6CNB prévoit une fixation aimantée non dégradante sur les panneaux métalliques décoratifs rouges qui recouvrent la Folie N4.

10 juin 2022 – Pour se rendre au Radio club F4KLO

Après avoir pris rendez-vous via la liste de messages de l’association ou via le formulaire de contact il est facile de vous laisser guider par Google Maps sur votre téléphone portable. Cette application vous guidera jusqu’aux pieds du radiotélescope à condition de lui demander de rechercher tout simplement F4KLO !

Le siège du Radio Club F4KLO

27 mai 2022 – Liaison sans fils Cité des Sciences et Radio télescope

L’ensemble des appareils qui servent au fonctionnement du radiotélescope, au traitement des signaux et à l’exploitation des résultats est relié par Internet grâce à une liaison par faisceau hertzien avec la Cité des sciences et de l’Industrie. Les deux antennes 60 GHz ont été fournies par Rémi F6CNB / N5CNB.

Le progrès technologique a permis de rétablir la connexion de l’instrument avec sa maison mère 32 ans après la rupture accidentelle des câbles qui les reliaient. Ainsi l’investissement en temps et en matériel des bénévoles de l’association Dimension Parabole ouvrent-t-ils la voie aux démonstration d’astronomie devant le public d’Universcience (Cité des Sciences et de l’industrie, Palais de la découverte) comme prévu à l’origine du musée et du radiotélescope.

23 mai 2022 – Pannes du radiotélescope

Depuis plusieurs jours la caméra de surveillance du radiotélescope ne transmet plus d’images en temps réel et semble déconnectée. Située dans le bâtiment Folie N4 face au radiotélescope cette caméra est une sécurité destinée à surveiller la position et les mouvements de l’instrument.

Vue de la caméra de surveillance en panne depuis le 16-05-2022

Plus grave est la panne survenue hier qui concerne la relecture des angles d’Ascension Droite et Déclinaison du radiotélescope. En l’absence de ces informations le radiotélescope ne peut plus être commandé à distance car les asservissements de position ne sont plus opérationnels. Cette panne intermittente est due à un faux contact dont l’origine n’est pas encore connue.

20 mai 2022 – Dîner de l’amicale des radioamateurs de Paris

L’ARP anciennement ARP75 rassemble des OMs parisiens passionnés de DX (contacts longue distance et surtout rares).

Hier étaient présents autour de la table : F1RAF Nicolas, F3JP Jean-Marc, F5NZY Stéphane, F5PRU Yves, F5RDS Olivier, F6DFY Pascal, F6FVY Laurent, F6IIV Marc, F6BVP Bernard et A92HK Fabien. Les cartes QSL collectées par le bureau du Réseau des émetteurs Français (REF) ont été remises par Bernard à leurs destinataires.

Rappelons que le club F4KLO est l’établissement local du REF pour le département 75. A ce titre il centralise et distribue les cartes QSL échangées entre les radioamateurs parisiens et d’autres radioamateurs dans le monde pour confirmer un contact radio. La liste des cartes QSL en attente de distribution figurent dans ce tableau. Le nombre de cartes QSL en souffrance sera bientôt indiqué ainsi que le poids. Les radioamateurs destinataires doivent envoyer au siège de l’association Dimension Parabole (ou par virement via PayPal en indiquant bien qu’il s’agit d’un virement entre proches de manière à éviter les frais prélevés sur le versement) une somme suffisante pour financer l’envoi groupé des cartes. Une colonne indiquera si le solde en Euros est négatif, nul ou positif. Les OMs suivants ont été avertis par courriel après que leur adresse ait été trouvée sur le site QRZ.com : F6DZS (299 g), F5MOX (175g), F1UPS (138g), F4CKF (100g), F5MOJ (96g), F5VML (88g), F4HWN (66g), F6GOX (65g), F5RLO (49g ), F5TLZ (40g), F5LPY (39g), F4WBK (34g), F4ISS (31g), F4ISG (30 g). Les autres OMs ont entre 1 et 10 QSLs en attente. Si vous connaissez ces OMs n’hésitez pas à leur signaler que des cartes QSL sont à leur disposition.

16 mai 2022 – Cette nuit une éclipse totale de Lune était observable en France

Bernard F6BVP a donc programmé une série d’observations avec le radiotélescope pendant la poursuite de la Lune entre 3h30 et 7h. Le suivi de la Lune était programmé par une application en Python écrite par François-Xavier N5FXH avec la participation de Patrick F1EBK. Les séquences d’enregistrement du signal ont été effectuées en programmant des acquisitions de deux minutes sur 1418 MHz tous les quart d’heures. Les paramètres de commande du récepteur SDR Adalm Pluto étaient préparés à partir du module d’interface écrit par Rémi F6CNB pour faciliter les acquisitions radio astronomiques.

Les enregistrements sont en cours d’analyse. Plusieurs campagnes d’observations du signal radio lunaire ont déjà été effectuées avec le radiotélescope de la Villette.

Ajustement du signal de la Lune (crédit : N5FXH)

Un des séries d’observations avait montré une faible augmentation du signal reçu en Bande L lors du transit de la Lune dans le lobe de l’antenne du radiotélescope. C’est la partie du signal d’origine thermique par réflexion du rayonnement solaire à la surface de la Lune qui devrait diminuer partiellement lors de l’éclipse totale de cette nuit.

Les astronomes révèlent la première image du trou noir au cœur de notre galaxie

Communiqué de presse scientifique

Aujourd’hui, à l’occasion de conférences de presse simultanées dans le monde entier, et notamment une au siège de l’Observatoire Européen Austral (ESO) en Allemagne, des astronomes ont dévoilé la première image du trou noir supermassif situé au centre de notre propre galaxie, la Voie lactée. Ce résultat apporte la preuve que l’objet est bien un trou noir et fournit des indices précieux sur le fonctionnement de ces géants, dont on pense qu’ils se trouvent au centre de la plupart des galaxies. L’image a été produite par une équipe de recherche internationale appelée Event Horizon Telescope (EHT) Collaboration, à partir des observations d’un réseau mondial de radiotélescopes.

Infrastructures européennes impliquées dans la collaboration EHT

EHT, un réseau à l’échelle de la planète

Vidéo eso2208-eht-mwf

Avec ses 12 antennes positionnées dans différentes configurations et pouvant s’étendre sur des distances allant jusqu’à 1,7 km, NOEMA est le radiotélescope le plus puissant du genre dans l’hémisphère nord[1].

Situé à plus de 2 500 mètres d‘altitude sur le plateau de Bure dans les Hautes-Alpes françaises, l’observatoire est géré par l’Institut de Radioastronomie Millimétrique (IRAM), un institut de recherche international en astronomie.

12 mai 2022 – Télévision Numérique Amateur par satellite

La réception des émissions de télévision numérique radioamateur retransmises par le satellite géostationnaire QO-100 est excellente. A titre d’exemples figurent les mires reçues au radio club F4KLO.

11 mai 2022 – Source 432 MHz

Au prix de quelques heures de « galère » Bernard F6BVP a trouvé l’erreur dans son application Python destinée à assurer l’interface entre le logiciel de poursuite de satellite Gpredict et le pilote INDI du radiotélescope. L’erreur venait d’une traduction de la coordonnée d’Azimuth vers l’Ascension Droite en heures et non en degrés. Ceci a été provoqué par Bernard qui a modifié la librairie de fonctions astronomiques très bien codées par François-Xavier N5FXH. Après correction, le renvoi de la « routine » est conforme à l’affichage de Gpredict.

Bernard en a profité pour diriger l’antenne du radiotélescope vers un satellite Galiléo (situé à 23165 Km !) et écouter son transpondeur SARSAT en bande L sur notre WebSDR http://sdr.f4klo.ampr.org:8901/. Petit rappel : les satellites ne peuvent être entendus que lorsqu’ils sont dans le lobe de l’antenne qui est très directive avec une ouverture d’un degré et demi ! Donc ne vous inquiétez pas si vous ne voyez rien sur le WebSDR quand l’antenne pointe dans une autre direction.

Bouffées de balises de détresse 406 MHz répétées par le satellite Galileo

10 mai 2022 – Source 432 MHz

Patrick a terminé à Electrolab l’antenne source 432MHz pour l’EME et le suivi de sondes UHF avec le raccordement des dipôles sur les adaptateurs d’impédance 1/4 d’ondes Sperrtopf. https://radiotelescopelavillette.wordpress.com/antennes-432mhz/

7-8 mai 2022 – Cinquième Rencontre Spatial Radioamateur

F1EBK a présenté les résultats des observations de radioastronomie à la Cinquième Rencontre Spatial Radioamateur organisée par l’AMSAT à Electrolab. A revoir vers 08:17 sur le flux https://www.twitch.tv/videos/1477341111

4 mai 2022 – imprimante 3D

Pour protéger le préamplificateur et le relais de commutation de la source 432 MHz il est nécessaire de les abriter dans un boîtier étanche. L’idée est de réaliser le boîtier aux bonnes dimensions avec une imprimante 3D. Fort à propos Michel nous a conseillé de nous rendre au Fab Lab situé au sous sol de la Cité des sciences et de l’industrie, dont il est membre, et qui dispose de plusieurs imprimantes en libre accès.

3 mai 2022 – connexion à Internet

Bonne nouvelle. Le site du radiotélescope et du radio club F4KLO est relié à Internet par une connexion sans fils vers le réseau de la Cité des sciences et de l’industrie (CSI). Conformément à un accord de collaboration entre la CSI et Dimension Parabole (DP), grâce au haut débit, Universcience va pouvoir effectuer des démonstrations publiques d’astronomie au Palais de la découverte en opérant à distance le radiotélescope. En échange DP pourra bénéficier gracieusement d’Internet à haut débit pour ses expérimentations. Rémi F6CNB a mesuré un débit de 250Mbps+ entre les antennes 60 GHz dans les deux sens. La liaison fonctionne parfaitement. C’est incomparablement plus performant que le débit de la liaison 4G utilisée jusqu’ici.

2 mai 2022 – dipôles source antenne UHF radiotélescope

Les dipôles 432 MHz ont pris place dans leur boîte de jonction et n’attendent plus que d’être raccordés aux adaptateurs quart d’ondes. Patrick F1EBK a fait une nouvelle fois le déplacement vers un magasin situé dans Paris proche de la Madeleine pour approvisionner une colle spéciale. C’est le moyen que Patrick a choisi pour fixer les quart d’ondes. Avec la colle est fournie une diode bleue pour provoquer le durcissement aux UV ! Le résultat est très satisfaisant.

30 avril 2022 – finalisation des quart d’ondes adaptateurs d’impédance

Patrick F1EBK ayant découpé 4 tubes de 6 mm et 4 tubes de 22 mm il restait à souder les supports des prises ‘N’ pour réaliser les quart d’ondes.
Yannick F4HDA s’est proposé de faire les soudure des tubes 22 mm à l’étain-plomb avec un chalumeau ‘camping-gaz’. Bref, tout dans le coup de main !

De manière à souder les tubes de 6 mm parfaitement dans l’axe sur la broche centrale de la prise N, Patrick a réalisé un petit montage a partir d’un reste de profilé utilisé sur le support de source.

La soudure a été grandement facilitée, et les 4 adaptateurs d’impédance sont terminés.

La prochaine opération consistera à fixer, et à relier le dipôle sur le quart-d’onde.

29 avril 2022 – 5èmes rencontres spatiales radioamateur

Les samedi 7 et dimanche 8 mai se tiendront les 5èmes rencontres spatiales radioamateur dans les locaux d’Electrolab à Nanterre (retransmission sur Internet et satellite QO-100). A cette occasion il sera possible d’assembler votre antenne satellite en kit.

28 avril 2022 – la traversée de Paris…

Aussitôt de retour en région parisienne Patrick F1EBK a sillonné la capitale et ses environs, de Maisons-Laffitte à SEFOR (Houilles), puis à la quincaillerie La forge de l’est, rue d’Avron, pour mettre la main sur les tarauds et le porte taraud nécessaires pour le montage des prises N sur les pièces support en bronze des quarts d’ondes adaptateurs Sperrtopf. A la fin d’une après midi de labeur à Electrolab l’ensemble des supports de ‘N’ sont percés et taraudés. Les embases ‘N’ se montent sans difficultés.

27 avril 2022 – interface homme machine (IHM)

Jusqu’à présent les observations radio-astronomiques effectuées par l’équipe étaient réalisées au moyen d’outils logiciels spécifiques et maitrisables au prix d’un partage des connaissances techniques qui demandaient beaucoup d’aller-retour entre les observateurs et les développeurs des applications. Rémi F6CNB / N5CNB a conçu une IHM qui facilite grandement la procédure d’observation en paramétrant les différents éléments d’acquisition du signal. Jusqu’à la mise en route de la connexion Internet haut débit avec le musée de la cité des sciences et de l’industrie il est toutefois déconseillé de procéder au téléchargement des données afin de ne pas épuiser le forfait de l’abonnement 4G de dimension Parabole.

26 avril 2022 – adaptateur quart d’onde « Sperrtopf »

Les antennes dipôles 432 MHz qui seront disposées en parallèle auront une impédance de 100 Ohms. Pour obtenir une impédance de 50 Ohms qui est celle des câbles coaxiaux il est nécessaire d’utiliser un adaptateur d’impédance. Le montage choisi est un quart d’onde qui sera placé en série. Celui-ci est constitué de deux tubes en cuivre dont le rapport des diamètres induit l’impédance recherchée. Leur longueur est comme le nom l’indique un quart de la longueur d’onde 70 cm. Sur une des extrémités sera soudée une pièce en bronze sur laquelle sera vissée une prise N femelle. A l’autre extrémité seront soudées deux languettes en cuivre pour relier chaque tube à un des deux monopôles. Une photo a été publiée le 6 avril. Jean-Marie Patou a poursuivi le tournage des trois autres pièces à Electrolab en l’absence de Patrick F1EBK et nous en a fait parvenir les photos.

25 avril 2022 – mise en boîte

Le préamplificateur 21-23 cm et son relais de protection devront être abrités dans un boîtier étanche. Patrick F1EBK a étudié avec un logiciel de dessin 3D un modèle dont la hauteur utile pourra s’adapter parfaitement au matériel incorporé.

La fenêtre centrale est destinée à laisser le passage de la prise antenne N femelle dont est équipée la partie réception de la source septum. Sur un des grands côtés qui sera orienté vers le « ring choke » une prise étanche laissera passer les câbles d’alimentation et de commutation du relais et du préamplificateur 21-23 cm et une seconde ouverture laissera passer le câble coaxial de réception.

24 avril 2022 – source bande L radioastronomie

Dans son QRA du sud de la France Patrick F1EBK continue de travailler sur l’équipement de la future source du radiotélescope. Un élément fondamental sera le remplacement du préamplificateur par un circuit dont le facteur de qualité (facteur de bruit de 0,3 dB) sera très nettement meilleur que celui d’origine tout en apportant l’amplification nécessaire à l’acheminement du signal par câble coaxial jusqu’aux récepteurs. Le modèle choisi nous a été fourni par Guy F2CT. Patrick étudie la maquette d’un boîtier de protection en PLA avec une imprimante 3D. Le modèle définitif en ABS devra résister à la pluie et aux UV. Inclus dans le boîtier, un relais sera utilisé pour commuter le préamplificateur sur une résistance de charge afin de le protéger lors du passage en émission pour les transmissions EME vers la Lune.

16 avril 2022 – un samedi bien rempli

De nombreux visiteurs ont bénéficié des explications de Rémi F6CNB présent à la Villette pour cause de rénovation des cartes interfaces de commande des moteurs du radiotélescope.

Public nombreux de visiteurs et visiteuses

Il y avait également beaucoup de QSO sur le transpondeur du satellite géostationnaire radioamateur QO-100 avec même un « pile-up » de stations BLU probablement pour un DX.

Pile-Up ! cliquer sur la photo pour écouter.

Rémi (F6CNB/N5CNB) avait rendez-vous avec Thierry (F1EGQ) qui est venu rapporter les cartes de sorties sur lesquelles il avait dessoudé les supports et les relais statiques. Malheureusement pour Rémi, une intervention sur site un samedi intrigue beaucoup les promeneurs du parc de La Villette et il a passé un bon moment à répondre aux questions des visiteurs ! Après s’être enfermé dans les Algecos, Rémi a pu ressouder les composants neufs (relais statiques et supports). A cette occasion, il a trouvé une soudure sèche sur un connecteur de carte. Ensuite, Rémi a remonté les cartes dans le rack de puissance, et il a pu contrôler le fonctionnement des commandes en local, c’est à dire à partir du pupitre de commande situé sur la plateforme. Tout s’étant bien passé, c’est à ce moment que Patrick (F1EBK) est intervenu à distance, depuis les Alpes-Maritimes, pour commander les déplacements à l’aide de la carte KBF et du serveur INDI. Fin des essais vers 13h. L’après-midi, Patrick a fait quelques « manips » avec Gil (F5CAU) et la parabole a bien fonctionné. Nous n’avons constaté aucun problème de déplacement et le moteur de poursuite s’active à tous les coups. Les utilisateurs peuvent reprendre leurs essais à partir de ce jour ; les problèmes de commandes qui ne fonctionnaient pas (GV- et Poursuite) semblent derrière nous !

Man at work !

15 avril 2022 – les jouets

Parmi nos visiteurs se trouvent souvent des enfants accompagnés de leurs parents. Alors, avant qu’ils ne repartent et après leur avoir demandé de dessiner ou signer le livre d’or, nous leur posons une devinette : « quelle différence y-a-t-il entre un enfant et un adulte ?« . Après un court moment nous mettons fin à leur perplexité en leur donnant cette réponse : « la différence c’est la taille du jouet !« . Évidemment, pour nous radioamateurs le jouet c’est le radiotélescope avec son antenne de 10m !

Hier Rémi F6CNB est intervenus sur la station QO-100. Rémi a modifié le câblage des petits amplificateurs en sortie de l’Adalm Pluto de manière à les maintenir constamment alimentés. Ainsi on récupère la commande de passage en émission de l’amplificateur de puissance d’Alain F1CJN via le PTT sur la prise USB du PC QO100. Suivant les conseils d’Alain F1CJN Bernard F6BVP a installé en sortie un séparateur 40 dB suivi d’un atténuateur 10 dB pour mesurer avec le mini wattmètre la puissance transmise par l’amplificateur vers l’antenne hélice 2400 MHz. La puissance émise est de (50-6dBm) 44 dBm soit 25 Watts.

La réception du mode télévision DATV ou analogique BLU ou CW ou FT8 est par ailleurs excellente.

14 avril 2022 – dessoudage

Aujourd’hui Thierry F1EGQ et Rémi F6CNB s’étaient donné rendez-vous au radiotélescope de la Villette. Patrick F1EBK avait confié à Thierry il y a quelques temps la tâche d’étudier une carte de multiplexage en circuit imprimé pour remplacer le prototype de celle en place. F1EGQ s’était fort bien acquitté de ce travail mais nous avions découvert par la suite que cette carte était inutile car nous n’utilisons pas de console déportée dans les Algecos, tout étant fait en réseau Ethernet. Thierry ne nous en a pas tenu rigueur et s’est porté volontaire pour faire le nettoyage des cartes CN-9 et CN-10 dont plusieurs composants sont défaillants. Pour remplacer les circuits intégrés logiques et les relais opto-électoniques il était nécessaire de les dessouder méticuleusement des circuits imprimés sans les détériorer. Les photos faites par Thierry montre que c’est chose faite et qu’il a pris soin des ajouts faits par Rémi.

Il ne restera plus qu’à implanter et souder les nouveaux supports des circuits logiques et les relais neufs.

12 avril 2022 – A la recherche des pannes

Cette très belle journée de Lundi avait attiré du monde dans le parc de la Villette. Nous avons ainsi présenté le radiotélescope successivement à un papa danois et son fils, à une dame très contente de voir pour une fois le local du radiotélescope ouvert et à deux militaires du service cinématographique des armées pour un reportage dans le cadre de leur stage dans une école de cinéma. Les deux jeunes garçon et fille nous ont longuement questionnés et devraient nous envoyer des photos de leur reportage.

Hier Rémi F6CNB et Patrick F1EBK ont identifié les causes de pannes intermittentes grâce à l’adjonction de platines d’affichage des niveaux logiques à LED par Rémi sur les cartes de sorties (photos) qui commandent les relais temporisés d’activation des trois moteurs du radiotélescope.

Voici le compte-rendu de l’intervention par Rémi F6CNB.

Nous avons effectué les essais et fait les découvertes suivantes :

  • Vérification du fonctionnement en local
  • Installation des « verrues LED » sur les cartes de sorties CN10 et CN09 dans le tiroir de l’armoire de commande. Les LED (Diodes Electro Luminescentes, DEL en français) permettent de visualiser l’état des signaux en entrée et en sortie des relais opto-électroniques.
  • Remise en place des deux cartes CN10 et CN09
  • Test en local avec Bernard F6BVP, puis à distance avec Patrick F1EBK. Les LED d’entrée s’éteignent correctement quand une commande est envoyée. Le 48V sur les sorties AH passe à zéro sur l’axe AH dès qu’une commande AH est envoyée.
  • Après quelques minutes le signal GV- reste actif en entrée. Patrick soupçonne le micro-switch de la carte CN10. Le test dans l’Algeco confirme que le contact a disparu. Un court-circuit est mis en place sur le micro-switch. Explication : ce micro contacteur est utilisé pour inverser de façon permanente et définitive un niveau logique 0 ou 1 qui décide si une commande est active ou non. En cas de défaillance du contact le système « décide » que la commande est active même si ce n’est pas le cas. Normalement le contact est permanent. Après plusieurs années le contact oxydé peut faire défaut. Donc le mieux est de le remplacer par un fil soudé.
  • La carte est remise en place et tout est redevenu normal.
  • Des tests sur la poursuite montre que le relai statique (opto) ne s’enclenche pas à tous les coups. Également celui de DEC+ ne semble pas se fermer complètement les témoins a LED restent très légèrement allumés.

Conclusion :

Le système reste en test quelques jours pour voir si les problèmes de GV- reviennent.

Puis démontage des cartes CN09 et CN10 pour suppression des microswitchs et des 7486 qui sont inutiles sur CN10 (et à vérifier sur CN09).

Remplacement des supports des 74lS157 sur les deux cartes par des supports tulipe.

Remplacement des relais opto sur les voies poursuite et DEC. 

Cette opération bloquera le radio télescope pendant deux ou trois jours.

11 avril 2022 – une journée très bien remplie !

Un grand merci à Alain F1CJN qui a confectionné pour le radio club F4KLO à la Villette une station complète d’émission numérique DATV et aidé aujourd’hui à régler le logiciel de réception minitioune et l’orientation de l’antenne d’émission vers QO-100. Alain a mis à jour le logiciel de l’émetteur Portsdown conçu autour d’un RaspBerry Pi et procédé à des essais de transmission en télévision numérique.

Le résultat de l’orientation de l’antenne hélice d’émission 2400 MHz est évident (gain de près de 3 dB). Malgré tout le signal TV sur QO-100 est trop faible même avec le PA de 25 Watts. Peut-être est-ce un problème au niveau de la puissance d’excitation en sortie du SDR Adalm Pluto car il y a un atténuateur en entrée du PA. On verra si on peut le commuter en émission via le signal PTT qui active l’émission du Pluto et les petits amplificateurs 200 mW en série. Sinon on pourrait éviter la perte dans le câble coaxial en plaçant le PA sur la passerelle du radiotélescope dans l’armoire radio ?

En émission à bande étroite, après la configuration laborieuse des ports USB pour activer le passage en émission (PTT), nous avons reçu le retour de notre signal BLU via QO-100 et le test deux tons (figures ci-dessous) a montré un niveau respectable. Il manque cependant quelques dB et nous devrons vérifier les niveaux de puissance avec le wattmètre.

10 avril 2022 – 300 millions d’années après le Big Bang

9 avril 2022 – Le signal en radio astronomie

Un excellent document de l’Institut Polytechnique de Paris :

https://perso.ensta-paris.fr/~kielbasi/perso/?module=astro&action=radio

8 avril 2022 – A la recherche des défauts de fonctionnement

Pour progresser dans la remise en état des vieux circuits de commande du radiotélescope qui sont responsables de pannes intermittentes, nous avons expliqué précédemment que nous voulions remplacer certains composants. Nous venons de recevoir d’un fournisseur les cinq derniers circuits intégrés logiques 74HCT00 qui avaient été commandés.

Le coût du remplacement est infime et il n’y a donc aucun problème à remplacer systématiquement tous les circuits. En revanche, d’autres composants comme les relais opto-électroniques qui sont au nombre d’une dizaine sur les cartes suspectes coûtent une douzaine d’Euros pièce. Il est donc raisonnable de ne remplacer que le ou les circuits défaillants. Dans le but de les identifier Rémi F6CNB a conçu deux cartes équipées de diodes électro luminescentes (LED) qui vont servir de témoin du fonctionnement de ces circuits et des commandes correspondantes.

Une des deux plaquettes équipées des LED témoins réalisées par Rémi F6CNB

7 avril 2022 – Station satellite du radio club F4KLO

Emetteur de télévision numérique DATV

Alain F1CJN vient de terminer l’intégration mécanique et le câblage du nouvel amplificateur de puissance de l’émetteur de télévision destiné à transmettre vers le satellite QO-100. Alain l’a modifié pour activer le PTT du module (ajout d’un transistor et 2 résistances). Les premiers tests sont corrects. La consommation est nominale (1,6A) avec un générateur HF en entrée et la charge de sortie chauffe, ce qui est bon signe.

Le précédent circuit intégré amplificateur avait un défaut de conception qui le faisait tomber en panne trop facilement. Deux au moins sont partis en fumée chez Alain F1CJN.

Atténuateur 10 dB pour essais de l’émetteur DATV

Station QO-100 modes à bande étroite (BLU, CW, FT8)

Rémi F6CNB a procédé avec succès à des essais de transmission en mode numérique FT8 vers le satellite radioamateur géostationnaire QO-100. Il a obtenu le retour de son signal avec seulement 200 mW de puissance à l’émission ! Ceci prouve que l’orientation de l’antenne hélice d’émission 2400 MHz vers le satellite géostationnaire QO-100 est correcte.

Voici deux références sur les protocoles en modes numériques :

https://geek-week.imtqy.com/articles/fr502374/index.html

https://www.physics.princeton.edu/pulsar/K1JT/FT4_FT8_QEX.pdf

6 avril 2022 pièce de fixation des quart-d’ondes 432 MHz

Hier Patrick F1EBK et Jean-Marie ont confectionnés la première pièce d’adaptation des fiches N femelles châssis sur le tube externe de 22 mm du quart d’onde adaptateur d’impédance. La réalisation découpée et sculptée dans un bloc de bronze est de toute beauté. Jugez-en.

Sur la pièce sera vissée une équerre qui sera elle même vissée sur le cadre réflecteur de l’antenne 432 MHz.

5 avril 2022 les jours se suivent … et se ressemblent

Le matin à la Villette, Patrick F1EBK et Rémi F6CNB se sont retrouvés pour une opération de maintenance du radiotélescope. Rémi a mis en place une carte témoin LED qui affiche l’état des commandes envoyées à distance par le logiciel client au pilote logiciel sur la carte pilote KBF qui commande les relais d’activation des moteurs.

Première constatation, la commande vitesse rapide vers l’est GV- fait toujours des siennes avec tantôt une activation correcte du moteur tantôt rien. Il en est de même pour l’activation du moteur de poursuite qui n’entre pas en action à chaque fois que le logiciel client INDI Cartes du Ciel le commande. Mais après un certain temps la poursuite peut se déclencher. Entre temps le logiciel pilote qui assure l’asservissement en position du radiotélescope, constatant un écart de plus de deux pas codeurs dans l’orientation de l’antenne en ascension droite, active la vitesse lente vers l’ouest. Ceci rattrape l’erreur qui n’est pas visible sur le niveau de la réception de signal car deux pas codeur représentent environ 0,16 degrés alors que le lobe de réception de l’antenne est sept fois et demi plus large à mi puissance (1,2 degrés à -3dB).

Nous pensons donc que les deux pannes intermittentes sont de même nature. Nous espérons que le remplacement des relais opto-électroniques et des supports de circuits sur certaines cartes en mauvais état apparent devraient venir à bout de ces dysfonctionnements.

Dans la matinée, Bernard F6BVP a discuté avec François, astronome amateur, qui a trouvé le radiotélescope grâce à la page Wikipedia. Nous lui avons présenté les différentes activités du radio club. Il avait connu la station radioamateur F8DEC au Palais de la découverte. François a signé le livre d’or puis nous sommes tous allés boire une bière à notre « cantine » sur le boulevard Corentin Cariou avant de déjeuner.

– L’après-midi à Electrolab Patrick a travaillé avec Jean-Marie sur les pièces de fixation de fiche N sur les tubes des quart d’ondes.

4 avril 2022 à Electrolab

Le record de basse température n’encourage pas à bricoler au dehors. Jean-Marie et Patrick F1EBK continuent la réalisation des futures sources de l’antenne du radiotélescope dans les ateliers d’Electrolab. Aujourd’hui ils ont utilisé une nouvelle scie à ruban pour découper les plaques d’aluminium et que Yannick F4IQE puisse continuer les perçages. Nos deux amis se sont ensuite servis d’un tour pour travailler les pièces en POM destinées à relier bout à bout les monopôles 432 MHz. Précison que le polyacétal (POM) est un matériau thermoplastique dont le degré de cristallinité est élevé, caractérisé par une haute solidité et rigidité. Il présente de bonnes propriétés de glissement et une bonne résistance à l’usure tout en faisant état d’une faible reprise d’humidité. Au final la mesure des quatre dipôles a montré une erreur de longueur de 0,1 mm pour trois d’entre eux et 0,3 mm pour le quatrième.

2 avril 2022 à Electrolab

Suivant les plans de Patrick F1EBK (voir 1er avril ci-dessous) Yannick F4IQE a commencé le perçage à Electrolab des plaques d’aluminium destinées à fixer les bracons support des sources sur la monture externe de l’antenne.

2 avril 2022 – visite du radio télescope par l’équipe de F6KRK

Hier François-Xavier N5FXH et Bernard F6BVP étaient invités au radio club F6KRK de Saint-quentin en Yvelines à faire une présentation du projet de réhabilitation du radiotélescope. Le diaporama de la présentation de f6bvp est disponible ici. Aujourd’hui l’équipe de F6KRK est venue dans le parc de la Villette pour assister à une démonstration de l’instrument.

Patrick F1EBK a programmé la poursuite de la Lune et montré la réception de stations en EME. Bernard a diffusé la réception d’émissions de télévision par le satellite géostationnaire radioamateur QO100 et la réception de transmissions en télégraphie et en BLU de stations francophones.

Nos sympathique visiteurs avaient apporté une bouteille de champagne que nous avons vidée pour fêter cette agréable rencontre. Le livre d’or s’est enrichi de quelques agréables commentaires de nos hôtes.

1er avril 2022

Patrick F1EBK a dessiné le plan de perçage des plaques en aluminium épaisses de 8 mm qui vont servir à attacher les quatre bracons sur la monture circulaire du réflecteur de l’antenne. Une partie de la structure est assemblée de cette manière. Des tiges filetées de 8mm seront pliées en U pour serrer les tubes sur les quatre plaques d’un côté et sur l’autre face d’autres U seront passés autour de la monture externe de l’antenne.

Dispositif de fixation qui sera reproduit pour attacher les tubes support des sources

31 mars 2022 – Après-midi à Electrolab

Patrick F1EBK et Jean-Marie Patou ont finalisé le cadre réflecteur de la source 432 MHz. Les vis provisoires se placent facilement à la main.

31 mars 2022 – en matinée réparations sous une pluie de neige fondue !

Ce jeudi Rémi F6CNB / N5CNB et Bernard F6BVP se sont rendus au chevet du radiotélescope pour une série d’opérations de maintenance avec Patrick F1EBK aux commandes à distance. L’instrument ne répondait plus et renvoyait des valeurs de positions aberrantes. Le dispositif parallèle de relecture des positions à distance était soupçonné de créer ces anomalies. Son débranchement a remis les choses en ordre. Rémi va revoir sa copie et remédier à ce problème qui survient un peu trop souvent à notre goût.

Affichage des positions et commandes sur la carte KBF

Ensuite Rémi a remplacé deux circuits intégrés logiques par des neufs sur une deuxième carte de sortie des commandes, la CN9 dont les pattes étaient évidemment dans le même état que la CN10 déjà traitée. Nous devrons prochainement emporter le jeu complet de cartes à Electrolab pour dessouder et remplacer les supports.

Carte sortie

Ensuite Rémi a échangé la carte multiplexeur par une carte avec des LED témoins destinés à visualiser l’état logique des commandes. Malheureusement seule la commande marche-arrêt envoyée par Patrick fonctionnait et les commandes de déplacement ne fonctionnaient plus. Rémi a remis en place la carte d’origine et devra vérifier son câblage et rechercher si son schéma ne comportait pas d’erreur.

A gauche carte RaspBerry serveur INDI – milieu carte afficheurs LED – droite carte KBF

Avant de refermer l’armoire, Patrick a envoyé par Internet tour à tour toutes les commandes de rotation de l’antenne. C’est alors que les déplacements vers l’ouest se sont révélés inopérants. Après vérifications dans l’armoire tout semblait correct. Bernard est alors monté au niveau des moteurs et des boîtiers d’arrêt de sécurité. La manipulation répétée du levier du contacteur « ouest » a rétabli l’alimentation du moteur dans cette direction. Une série de mouvements de va et vient on été effectués avec les leviers de tous les boîtiers de sécurité pour mobiliser les contacts. Comme le contact s’était ouvert en l’absence de dépassement de la limite ouest il est possible que les variations de pression atmosphérique et la basse température soient responsables de ce nouveau type de panne. Ce qui est certain c’est, qu’à part les galets neufs, les modules de sécurité ont 38 ans comme tout le reste de l’instrument et qu’il va falloir les remplacer quand les beaux jours seront venus.

30 mars 2022 – photo du jour

La photo du jour est une photo…de nuit !

Alain F1CJN a trouvé la bonne réponse à notre « quizz ». Les lumières sont celles des appareils qui travaillent jours et nuits pour que le radiotélescope puisse accomplir ses missions.

29 mars 2022 – panne du radiotélescope

Peu après une démonstration du radiotélescope hier celui-ci est tombé en panne. Il s’agit d’un problème sur le retour de position qui n’affiche pas de valeur vraisemblable. En conséquence nous demandons aux utilisateurs habilités de ne pas tenter de modifier l’orientation de l’instrument jusqu’à ce que le système soit réparé.

28 mars 2022 – après-midi – séance de mécanique à l’Electrolab

Jean-Marie Patou et Patrick F1EBK ont travaillé tout l’après-midi à Nanterre dans l’atelier de mécanique « méca lourde » sur le cadre réflecteur de la source 432 MHz.

Installation du barreau d’aluminium sur le plan de travail

Le premier des quatre barreaux a été dimensionné et les extrémités évidées en cupule pour accueillir celles de deux autre barreaux de manière à respecter les dimensions calculées par Michel F6DZK. Les trous pour la fixation du cadre sur deux entretoises ont été forés à bonnes distances et aux bons diamètres pour laisser le passage des vis de fixation.

vérification des bonnes dimensions

Toutes ces opérations demandent beaucoup de temps nécessité par la précision voulue, c’est à dire mieux que le dixième de millimètre. La suite des opérations va se poursuivre tous les après-midi de cette semaine.

Montage avec des vis provisoires afin de vérifier l’écartement


28 mars 2022 – le matin élagage des arbres au contact de l’antenne

Nous avons eu la grande satisfaction de voir à l’œuvre ce matin un bûcheron venir élaguer les arbres qui ont été plantés trop près du radiotélescope et dont les branches venaient au contact du grillage du réflecteur de l’antenne. Dimension Parabole remercie l’EPPGHV pour cette intervention qui va permettre au radiotélescope d’explorer les radio sources plus basses sur l’horizon sans risquer d’endommager l’antenne.

27 mars 2022 – Assemblées générales

L’assemblée générale extraordinaire s’est tenue à 18h par téléconférence. Sur dix-sept membres à jour de leur cotisation, neuf membres étaient présents ou représentés. La modification des statuts a été approuvée à l’unanimité.

L’Assemblée Générale s’est ouverte à 18h30 avec dix membres présents ou représentés. Les rapports moral et financier on été approuvés. En l’absence de nouveau candidat au conseil d’administration les membres de l’ancien conseil ont été reconduits par l’assemblée générale. Après la clôture de l’AG, le conseil d’administration a procédé à l’élection du bureau. Bernard F6BVP a été élu président, François-Xavier trésorier et Patrick F1EBK secrétaire de l’association Dimension Parabole.


25 mars 2022 – Assemblage des sources du radiotélescope

Cet après-midi dans les locaux d’Electrolab (Nanterre) Patrick F1EBK a complété le montage du support et du moule à gâteau « ring choke » sur la source septum. Deux cornières sont serrées sur la source septum par les tiges filetées et reçoivent chacune deux entretoises destinées à maintenir le cadre réflecteur de la source 432 MHz.

25 mars 2022 matin – dépannage carte Vitesse Rapide Est GV-

Patrick F1EBK et Bernard F6BVP avaient prévu de se rendre à la Villette pour récupérer du matériel et travailler sur les nouvelles sources du radiotélescope à Electrolab l’après-midi.
Mais dans la matinée la commande vitesse rapide vers l’est est de nouveau tombée en panne.

Ayant par chance déjà reçu les circuits intégrés logiques de remplacement nous avons décidé d’échanger les deux circuits de la carte défaillante. L’explication supposée de cette panne récurrente est l’oxydation des pattes de contact des circuits sur les supports. Nous changerons les supports plus tard. Après remise en place la commande à distance de déplacement vers l’est rapide fonctionnait.

Circuits tête-bêche. Vous avez dit : »oxydés » ?
Carte CN10 et circuits logiques. Cherchez l’erreur !

24 mars 2022 – carte d’affichage

Rémi F6CNB / N5CNB a conçu une carte destinée à prendre la place de la carte de multiplexage inutilisée dans l’armoire de commande. Cette nouvelle carte doit servir à visualiser avec des LED témoins en façade la présence de la tension d’alimentation 12V, l’état des différentes commandes des moteurs du radiotélescope et du réarmement des interrupteurs de fin de course.

18 mars 2022 – journée bricolage à Electrolab

Patrick F1EBK et Bernard F6BVP avaient convenu de se retrouver à l’Electrolab (Nanterre). Le programme du jour étant de faire l’inventaire des matériaux reçus pour finaliser la nouvelle source 432 MHz du radiotélescope.

Ayant tous les éléments pour commencer la fabrication de la source 70cm, nous avons commencé par réaliser des cornières de serrage plus longues que les précédentes.

Patrick a manié avec dextérité la scie à ruban et la CS3000 pour aboutir en fin d’après-midi à un produit conforme aux plans.

A gauche, le moule à gâteau destiné à diaphragmer les ondes radio en provenance du réflecteur paraboloïde grillagé. Les deux cornières en L seront serrées par les tiges filetées sur le corps de la source septum bande L. Leurs prolongements sont prévus pour fixer les quatre entretoises qui supporteront le cadre réflecteur de la source 432 MHz.

A droite, la pièce support de la source septum bande L équipée des quatre nouveaux profilés en U dans lesquels viendront s’emboîter les bracons qui porterons l’ensemble des deux sources.

16 mars 2022 – mode d’emploi du radiotélescope

Nous allons prochainement réaliser un mode d’emploi du radiotélescope au moyen d’une vidéo. Il comportera une première séquence qui illustrera comment se connecter au radiotélescope et comment le diriger vers une cible avec l’application Cartes du Ciel (SkyChart).

En attendant il est conseillé de s’entraîner avec l’outil de simulation qui nous a servi a valider les logiciels de télécommande du radiotélescope et qui est accessible librement.

Dans une deuxième vidéo nous envisageons plus tard de documenter une procédure d’exploitation des résultats. Mais il faudra être patient car chacun de nous nous n’a que deux bras et il n’y a que 24 heures dans une journée terrestre.

En attendant, vous pouvez parcourir quelques explications sur les procédures de calculs. Par exemple, la construction des images.

Il existe également une liste des outils d’analyse et de calculs collectée par François-Xavier N5FXH.

11 mars 2022 – Assemblées Générales et appel aux candidatures

Le dimanche 27 mars prochain se tiendront une assemblée générale extraordinaire suivi de l’assemblée générale de l’association dimension Parabole. Les deux convocations et un appel à candidature pour le conseil d’administration ont été diffusés sur liste@radiotelescope-lavillette.fr

Les membres à jour de leur cotisation 2022 pourront voter aux cours des assemblées générales. Sur cette page figurent les instructions pour verser le montant de la cotisation annuelle ainsi que les dons éventuels pour soutenir le projet.

10 mars 2022 – une partie du matériel pour la source 432 MHz

coupleur deux voies 50 Ohms 70 cm
tubes aluminium pour dipôles 432 MHz

9 mars 2022 – remplacement du récepteur LimeSDR

Le récepteur LimeSDR utilisé pour la réception du satellite géostationnaire radioamateur QO-100 a été remplacé par un SDR Adalm Pluto car il était en partiellement en panne avec une grosse perte de sensibilité. Le LimeSDR qui figure à gauche sur la photo est sur la voie secondaire de réception du radiotélescope (EME1). Il est destiné aux utilisateurs pour faire leurs acquisitions. Il y a sur EME1 des scripts qui permettent aux utilisateurs de contrôler les paramètres principaux.

7 mars 2022 – changement d’amplificateur de puissance 2400 MHz

Alain F1CJN a fait des essais prolongés de l’amplificateur de puissance destiné à l’émetteur de la station de télévision numérique DATV vers le satellite géostationnaire radioamateur QO-100. Finalement l’amplificateur qui était peu fiable avec de nombreux sauts de puissance a fini par tomber définitivement en panne, QRT dans le langage radioamateur ! Alain va orienter son choix vers un nouveau modèle d’amplificateur.

6 mars 2022 – Redémarrage des télécommandes

Rémi F6CNB / N5CNB a fait un saut à la Villette et a rétabli le contact sur la commande Grande vitesse vers l’est. Les télécommandes du radiotélescope sont donc opérationnelles à ce jour.

5 mars 2022 – nouvelle panne de la télécommande
Malheureusement la réparation de la commande du radiotélescope n’aura été effective que peu de temps. En effet la vitesse rapide vers l’est ne fonctionne plus et va nécessiter une nouvelle intervention sur place. A terme nous devrons revoir les contacts des circuits logiques sur les cartes de commandes. Ceci passera probablement par la soudure des composants directement sur les circuits imprimés.

1er mars 2022 – Opération dépannage – maintenance !

Rémi F6CNB / N5CNB et Patrick F1EBK / W6NE se sont plongés l’un sur la passerelle dans les entrailles des cartes de commande du radiotélescope, l’autre à distance dans les schémas de câblage magistralement relevés au temps de l’ARP par Laurent F6FVY. Bernard F6BVP / AI7BG était également présent pour encourager nos deux spécialistes et immortaliser l’opération dont le résultat est un succès à l’heure où ces lignes sont écrites. En suivant les indications de Patrick à Nice, Rémi a pu vérifier la présence ou l’absence des tensions de commande du circuit GV-, comprenez « Grande Vitesse vers l’est« . La démarche a consisté à remonter des bobines des relais vers la carte comportant les gros composants opto-coupleurs via une carte de routage-multiplexage. Cette dernière ne comporte que deux circuits intégrés logiques dont l’examen a montré des pattes oxydées. Rémi les a sortis de leurs supports et a donné un coup de bombe contact. Même traitement pour les circuit logiques sur supports de la deuxième carte. Après remise en place, les essais de commande locale et à distance de déplacement du radiotélescope vers l’est ont été couronnés de succès. Il est donc probable que, l’armoire sur la passerelle étant très exposée aux intempéries, les différents contacts se sont oxydés au fil du temps. Il suffit de regarder les photos ci-dessous pour constater la corrosion des structures métalliques de l’armoire.

A la fin de l’opération de réparation maintenance la télécommande vitesse rapide vers l’est refonctionne !

28 février 2022 – accessoires pour émetteur télévision numérique

Livraison du coupleur directionnel et de la charge fictive 25 W qui s’ajoutent au wattmètre 1MHz-8GHz et viennent compléter les accessoires pour l’émetteur de télévision numérique DATV.

27 février 2022 – Images du radiotélescope européen LOFAR

Sur une période de sept ans, soit entre 2014 et 2021, une équipe scientifique internationale, impliquant en France l’Observatoire de Paris – PSL, l’Université d’Orléans et le CNRS, a cartographié plus d’un quart du ciel de l’hémisphère nord à l’aide du radiotélescope européen Low Frequency Array (LOFAR). Il révèle une image radio détaillée de plus de 4,4 millions d’objets et un visage très dynamique de notre Univers.

Une image composée radio (LoTSS ; violet), UV (GALEX ; jaune) et rayons X (ROSAT ; bleu) du reste de la supernova de la boucle Cygnus. Cette structure spectaculaire de la Voie lactée est quelque chose à attendre avec impatience dans les futures publications de données LoTSS, car l’enquête commence maintenant à explorer notre Galaxie.

26 février 2022 – Travaux en cours : Patrick F1EBK travaille en ce moment sur le logiciel de pilotage du radiotélescope de manière à ajouter une possibilité de réarmer les sécurités de fin de course à distance. De son côté Rémi F6CNB a conçu le module électronique qui sera commandé pour activer le réarmement.

25 février 2022 – Conférence sur le projet « Le chant des étoiles » de réhabilitation du radiotélescope au club Helios-Astronomie de Carcassonne dans une salle prêtée par la mairie de Caunes-Minervois près de Carcassonne.

Lors de cette conférence Bernard F6BVP a exposé le projet « Le Chant des Étoiles » et les résultats de nos observations depuis deux ans.

  • Alain F1CJN a réparé l’amplificateur de puissance 25W pour l’émetteur de télévision numérique DATV qui sera installé sur la station de communication avec le satellite QO-100.

24 février 2022 – Rémi F6CNB à la Villette a travaillé avec Patrick F1EBK depuis le département 06 sur une panne intermittente de la commande Grande Vitesse (-) sur l’axe AD vers l’est.

15 février 2022 – Préamplificateurs 432 MHz HA8ET

Nous venons de recevoir les deux préamplificateurs 432 MHz qui seront installés sur la source 432 MHz du radiotélescope début avril en même temps que la source septum à polarisation circulaire également équipée d’un nouveau préamplificateur à faible bruit 1400 MHz. Le concepteur HA8ET bien connu des radioamateurs est disparu l’an dernier. Voici ce que son fils nous a écrit :

« I am very proud that the last pieces of my father’s design will be used up in such a great project at such a great place. You can find every descriptions at www.ha8et.hu . Best regards Zoltán Nagy ».

  • Rémi F6CNB / N5CNB a installé une station complète de communications à bande étroite (modulation numérique, BLU, CW) vers le satellite géostationnaire QO-100.

Cette platine va compléter la station satellite QO-100 déjà équipée pour la transmission de télévision numérique avec l’émetteur Portsdown DATV assemblé par Alain F1CJN.

11 février 2022 – Le télescope spatial James Webb voit 18 images d’une même étoile !

Photo publiée sur le site de la NASA. https://blogs.nasa.gov/webb/

Cette vidéo décrit le processus d’alignement des 18 miroirs du télescope James Webb..

Développé par la NASA en coopération avec l’Agence Spatiale Européenne (ESA) et l’Agence Spatiale Canadienne (ASC), le JWST observera l’univers dans l’infrarouge.

4 février 2022 – Extraordinaire image radio de notre Galaxie la Voie lactée publiée par la NASA.

Le centre galactique en radio de MeerKAT
Crédit image : Ian Heywood ( Oxford U. ), SARAO ; Traitement des couleurs : Juan Carlos Munoz-Mateos ( ESO )

Explication : Que se passe-t-il au centre de notre galaxie ? C’est difficile à dire avec les télescopes optiques puisque la lumière visible est bloquée par la poussière interstellaire qui s’y trouve. Dans d’autres bandes de lumière, cependant, comme la radio , le centre galactique peut être imagé et se révèle être un endroit assez intéressant et actif . L’ image présentée montre la dernière image du centre de notre Voie lactée par le réseau MeerKAT de 64 antennes paraboliques en Afrique du Sud . Couvrant quatre fois la taille angulaire de la Lune (2 degrés ), l’image est incroyablement vaste, profonde et détaillée. De nombreuses sources connuessont montrés en détail clair, y compris beaucoup avec un préfixe de Sgr, puisque le centre galactique est dans la direction de la constellation du Sagittaire . Au centre de notre galaxie se trouve Sgr A , trouvé ici au centre de l’image, qui abrite le trou noir supermassif central de la Voie lactée. D’autres sources de l’image ne sont pas aussi bien comprises, notamment l’Arc , juste à gauche de Sgr A , et de nombreux fils filamenteux. Les objectifs de MeerKAT incluent la recherche d’émissions radio à partir d’hydrogène neutre émis dans un univers beaucoup plus jeune et d’éclairs radio brefs mais distants . Science ouverte : parcourez plus de 2 700 codes dans la bibliothèque de codes sources d’astrophysique

Science: Browse 2,700+ codes in the Astrophysics Source Code Library

30 janvier 2022 – Nouvelle source EME 432 MHz

Au départ du projet « Le Chant des Etoiles » plusieurs objectifs étaient sur la table.

L’EME en fait partie et Patrick F1EBK / W6NE nous avait proposé dès avril 2019 de profiter du gain encore appréciable (31 dB) sur 70 cm pour doter l’antenne du radiotélescope d’une source 432 MHz.

Nous avons été récemment alertés sur un projet de satellite japonais OMOTENASHI qui est un CubeSat 6U équipé d’un système de communication en bande UHF et sera lancé prochainement en direction de la Lune. https://site.amsat-f.org/2021/12/14/en-2022-aidez-a-la-reception-dun-satellite-lunaire/

Nous avons jugé que ce serait l’occasion d’accélérer notre projet EME 432 MHz au moment du remplacement prévu de la source 1420 MHz du radiotélescope.

Tous les détails sur la conception de la source 432 MHz sont exposés sur cette page : 
http://radiotelescope-lavillette.fr/antennes-432mhz

La dernière étude de la source 432 MHz modélisée par Michel F6DZK

22 janvier 2022 – Station Spatiale Internationale ISS

A bord de la Station Spatiale Internationale en orbite autour de la Terre se trouvent plusieurs équipements radioamateurs. L’un d’entre eux retransmet des images de télévision à balayage lent (SSTV). Deux membres de l’association, Rémi F6CNB / N5CNB et François-Xavier N5FXH ont chacun mis en route une station de réception automatique SatNogs de satellites.

17 janvier 2022 – « Aux âmes bien nées la valeur n’attend point le nombre des années »

Le journal Le Petit Quotidien a consacré un numéro au télescope spatial James Webb. Ce choix illustre bien cette citation de Pierre Corneille. Nos visiteurs qui viennent au pied du radiotélescope de la Villette confirment que des enfants de 6-10 ans peuvent déjà s’intéresser à la science et en particulier à l’astronomie.

11 janvier 2022 – surveillance

Oyez, oyez bonnes gens. Il est 21 heures. Dormez tranquille, la caméra de surveillance veille sur le radio club F4KLO !

6 janvier 2022 – Rubrique département 75 Radio REF