Au jour le jour (…)

11-01-2020

Étant donné que le signal parasite n’est présent que pendant les heures d’ouverture du musée des Sciences de la Villette, il est possible de faire des enregistrements de nuit car les transits de la Voie Lactée se font de nuit en ce moment.

Ce jour Patrick F1EBK a travaillé sur le tiroir destiné à reprendre sa place dans l’armoire de commande sur la plateforme du radiotélescope. Patrick y a installé le Raspberry Pi et câblé son alimentation. Ce RaspBerry héberge le serveur INDI et gère la carte KBF d’interface de pilotage des moteurs du radiotélescope. Ceci a le mérite de simplifier les connexions et de réduire les composants (suppression d’un convertisseur USB série et d’un bloc d’alimentation) et donc de réduire les risques de panne.

04-01-2020

Nous préparons l’aménagement de l’alimentation électrique du radio-télescope dans le but d’augmenter la résistance aux interférences électromagnétiques par l’emploi de câbles blindés et la mise à la terre systématique des différentes parties métalliques de l’installation.

Sur la plateforme l’armoire radio sera protégée par un disjoncteur différentiel 30 mA suivi d’un interrupteur et d’une prise (obligatoire) dans le boîter de connexion.

La photo due à Rémi F6CNB/N5CNB montre le boîtier sans la prise et le câble blindé vers l’intérieur de l’armoire via un passe-fil étanche. Ce boîtier sera fixé à l’extérieur de l’armoire radio (au-dessus des connexions d’antenne). Le second passe-fil sur le boîtier est pour l’arrivée depuis l’Algeco ou l’armoire de commande.

02-01-2020

Les observations effectuées par Remi F6CNB/N5CNB le 1er janvier jour férié confirment que l’origine des signaux parasites se situe bien dans le bâtiment de la Cité des Sciences, le musée étant fermé ce jour là. En effet la perturbation s’est arrêtée le 31/12 à 16h30 (heure de fermeture avancée de la cite des sciences) et a repris le 2/1 vers 9h30 à la réouverture de la cité. CQFD !

Spectrogramme de l’évolution temporelle des interférences (Jean-Jacques F1EHN)

01-01-2020

Toute l’équipe du projet le Chant des Etoiles de Dimension Parabole vous souhaite une très bonne année 2020.

29-12-2019

Eh oui, chez Dimension Parabole nous « travaillons » même le dimanche et malgré le froid, Hugot F5FXH et Rémi F6CNB ont fait l’ascension de la plateforme  du radiotélescope pour ajouter des tresses de masse et installer une prise destinée au câble Ethernet. Rémi a décelé une inversion entre le neutre et une phase sur le 230V dans l’armoire radio.
 

Ajout de tresses de masses

Cependant, malgré la mise à la masse de la platine, les signaux parasites sont toujours présents entre l’heure d’ouverture du musée de la Cité des Sciences et de l’Industrie et sa fermeture à +/- quelques minutes près. La Cité étant ouverte le dimanche, les parasites sont présents tandis qu’ils étaient absents le 25 décembre. Le signal parasite est à une fréquence harmonique de 190 KHz à +3 dB au dessus du seuil de bruit. Rémi soupçonne l’origine dans un système à découpage (LED par exemple). Il reste à recâbler correctement le 230V à partir du 380V sur la plateforme. Sur le tableau des Algecos, neutre et phase sont correctement branchés. Il faudra également vérifier les masses entre l’armoire radio, la structure métallique de la parabole et la terre des câbles électriques. Le but étant de faire de l’armoire radio une vraie cage de Faraday reliée à la terre de manière à bloquer tous les signaux indésirables.

19-12-2019

La réception a été remise en route par Rémi F6CNB/N5CNB. On constate sur le spectrogramme suivant la présence de nombreux artefacts dont l’origine n’est pas évidente. Ceux-ci apparaissent uniquement pendant la journée.

Nous allons nous efforcer de nous débarrasser de ces signaux indésirables en rendant l’armoire radio imperméables aux signaux qui ne proviennent pas de l’antenne. Pour cela il faut nous assurer que l’ensemble des parties métalliques est bien relié à la même masse et le tout à la terre. Rémi exclue la responsabilité d’un préamplificateur qui serait saturé et il a également pu vérifier que le signal parasite ne rentrait pas par l’antenne ni le câble coaxial.

17-12-2019

La version 4.2 du logiciel d’astronomie Cartes du Ciel comporte un bug qui provoque la déconnexion du télescope. Ce bug est corrigé dans la version 4.3-046 beta du 16/12/2019 et le sera donc dans la version 4.4. Pour l’obtenir rendez-vous sur ce lien et sélectionnez la date du 2019-12-16 ou une suivante. Télécharger et installer le programme Cartes du Ciel qui corresponde à votre système d’exploitation.  (Version 4.3 beta Linux ou Windows 32 ou 64 bits).

Rendez-vous sur la page consacrée à la simulation pour plus de détails. Voir l’onglet simulation du menu.

14-12-2019

En raison d’une coupure d’alimentation électrique survenue le 12 / 12 l’ensemble des serveurs et applications du radiotélescope sont en panne cette fin de semaine. Le service d’électricité du parc de la Villette est prévenu mais nous ne savons pas quand l’alimentation électrique sera rétablie.

12-12-2019

Bravant la fraîcheur et la grève des transports Rémi F6CNB/N5CNB est rentré spécialement des Amériques pour réparer le 12 V sur le préamplificateur situé dans l’armoire radio sur la plateforme du radiotélescope.

11-12-2019

Patrick F1EBK, le spécialiste systèmes embarqués et robotique de l’équipe Dimension Parabole, vient de terminer la carte serveur INDI équipée d’un RaspBerry Pi. Cette carte prendra place dans le rack des équipements de télécommande de la motorisation du radiotélescope, à côté de la carte interface et de la carte de multiplexage pour les commandes locale/distante (photo).

07-12-2019

Collège de France – Françoise Combes
« 
Observations du gaz atomique à 21 cm ».

06/12/2019

La première phase de réhabilitation du radiotélescope est en bonne voie. Il s’agissait de réparer la motorisation de l’antenne dont l’ensemble moto-réducteur de l’axe de déclinaison était cassé. La remise en état du réducteur sera bientôt terminée et le nouveau système de télécommande à distance entièrement achevé.

La motorisation

Le moto-réducteur est dans les ateliers d’Electrolab, le fameux hackerspace situé à Nanterre. Après avoir été démonté de l’arbre de déclinaison de l’antenne grâce à un extracteur de 25 Tonnes spécialement conçu et réalisé par les « mécanos » d’Electrolab, l’ensemble est en cours de remontage après nettoyage des carters par sablage. Le réducteur sera équipé de joints et roulements entièrement neufs. Les boîtiers réducteur et moteur se verront remplis d’huile et seront remontés sur l’axe de déclinaison de l’antenne début mars 2020.

Le système de télécommande à distance

Ce système comporte une composante électronique et une composante logicielle. La carte électronique reprend les fonctions de l’ancienne carte KK6MK-F1EHN d’interface de contrôle des moteurs à distance, mais avec adjonction de la totalité des mouvements possibles. Cette nouvelle carte, dite KBF, (F1EBK-F1CJN Du Radio Club de Maisons-Lafitte, F6KBF) vient de subir toutes les vérifications nécessaires pour valider la lecture des positions angulaires des codeurs optiques et l’activation des trois moteurs de l’antenne dans différentes directions et vitesses. De plus, il a été prévu de pouvoir commander à distance la mise en route de plusieurs équipements, préamplificateur, amplificateur, commutation émission-réception pour l’EME notamment. Côté logiciel, il s’agit d’un ensemble pilote-serveur basé sur la librairie INDI qui répond a des logiciels clients via Internet.

La carte KBF équipée d’un micro contrôleur Arduino gère les commandes des moteurs et commutateurs (vidéo)

Cependant, une fois sa motorisation remise en état, le radiotélescope devra être modernisé avec remplacement du préamplificateur à la source vieux de 33 ans et dont les performances ne sont pas suffisante pour effectuer des mesures en radioastronomie dignes d’un tel instrument équipé d’une antenne de 10 mètres avec un gain de DIX MILLE (40 dB) sur 1420,4 MHz !

Il faudra également remplacer le vieux câble coaxial entre la source et l’armoire radio sur la plateforme.

L’étude de nouvelles sources devra être effectuée pour entreprendre la deuxième composante du projet « le Chant des Etoiles » à savoir les liaisons Terre-Lune-Terre ( EME ) sur 1296 MHz et éventuellement l’écoute du signal en provenance du radical OH de radio sources sur 18 cm et la transmission vers le satellite QO-100 sur 2400 MHz.

Enfin il faudra effectuer un gros travail de remise en état de la structure métallique du radiotélescope qui est très abîmée par la rouille (sablage, peinture).

Tout cela ne pourra se faire que si nous obtenons une aide financière de la part de donateurs, radioastronomes amateurs, industriels ou organismes publics nationaux ou européens.