Observations de Messier M1 – Taurus A – nébuleuse du Crabe

Position de la nébuleuse du Crabe dans la Voie lactée. Crédit : NASA/DOE/International LAT Team.
Description de cette image, également commentée ci-après

Nébuleuse du Crabe : cette image est la combinaison de données optiques de Hubble (en rouge) et de rayons X de Chandra (en bleu). Les rayons X sont issus du rayonnement synchrotron d’électrons relativistes qui tournent dans le champ magnétique du pulsar central.

06-02-2021

La radiosource Taurus A dans la bande de fréquences de l’hydrogène H1 (1420 MHz)

29-01-2021

Voici les résultats d’une série d’observations de Taurus A aux limites de résolution du radiotélescope.

De haut en bas : puissance RMS moyenne des signaux sur 6 MHz, ascension droite, déclinaison
La radiosource Taurus A dans la bande de fréquences de l’hydrogène H1 (1420 MHz)
La radiosource Taurus A à 1418 MHz

09-01-2021

Quadrillage 8×9 autour de la position théorique de M1 avec des distances angulaires de 0,5 degrés.

Crédit : François-Xavier N5FXH
Le spectre de fréquences du signal bruité avec la raie HI au-dessus de 1420 MHz
Crédit : François-Xavier N5FXH
Matrice 8×9 tronquée par la panne du PC d’acquisition
Valeurs moyennes 10 bins autour de 1418 MHz (N5FXH)

29-12-2020

Fort du succès obtenu avec la réception de la puissante source radio Cygnus A, nous avons dirigé hier le radiotélescope sur Taurus A (nébuleuse du Crabe) première nébuleuse du catalogue Messier (M1). Nous l’avions déjà observée le 19 août dernier (voir le compte rendu plus bas). À cette époque le pointage était moins bon (hauban détaché) et le signal reçu plus faible, qui s’était traduit par de faibles bandes bleues ciel dans toute la largeur en bas du spectrogramme. Dans l’après midi Patrick F1EBK a effectué des essais de quadrillage, visibles avec les dents de scie de la déclinaison sur la partie gauche de la figure et des zones hachurées sur le spectrogramme. Celui-ci montre comme celui d’hier le transit de Cygnus A vers 800 min et le transit de M1 vers 1375 min. Entre temps la déclinaison du radiotélescope avait évidemment été ajustée comme le montre le diagramme de gauche.

Transits de Cygnus A (vers 800 min) et de Messier M1 – Taurus A (vers 1375 min)

Rémi F6CNB indique que la puissance du signal de M1 (mesuré à 1418 MHz en intégrant la densité spectrale de puissance DSP sur +/- 10 FFT) est d’environ la moitié de celui de Cygnus A. Il précise que le transit de M1 présente un retard de 2 min sur le passage théorique. Ce retard correspond à une erreur de pointage en ascension droite d’un demi degré (décalage de 5,76 pas du codeur optique) puisque la Terre tourne de 1 degré toutes les 4 minutes et que les pas du codeur sont de 360/4096 degrés par pas.

Puissance du signal reçu lors du transit de la nébuleuse M1 – Taurus A

D’après les premières estimations l’erreur de pointage en Déclinaison est très faible et l’écart de M1 – Taurus A par rapport à la Lune était de 1.25°.

30-08-2020

Une première tentative de poursuite de la Nébuleuse du Crabe (M1) a été télécommandée par Patrick F1EBK le 29 Août a partir de 7h14 local (313 minutes après minuit UTC). 73 de Remi F6CNB/N5CNB. Les coordonnées de cette source radio sont AD 05h35m46,6s et DE +22 degrés 01m37sec. A l’époque l’alignement du radiotélescope n’était pas encore calibré avec précision.

Bibliographie :

https://svs.gsfc.nasa.gov/30944

http://articles.adsabs.harvard.edu//full/1971IAUS…46…73D/0000074.000.html

https://fr.wikipedia.org/wiki/N%C3%A9buleuse_du_Crabe

https://fr.wikipedia.org/wiki/PSR_B0531%2B21